ChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps, #187 : Choisir son camp

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

C’est triste, un peu affligeant aussi. En deux ans le Tours Football Club a connu deux relégations sportives : de Ligue 2 à National 1 en 2018, puis de National 1 à National 2 en 2019. Finis les rêves de Ligue 1 du président Jean-Marc Ettori. Aujourd’hui tout ce qu’on peut espérer c’est devenir le nouveau petit poucet de la Coupe de France, le Carquefou de 2020. Avec le risque que Francis Lalanne débarque à la Vallée du Cher pour créer un hymne en l’honneur des Ciel & Noir. Candidat aux Européennes sous une pseudo-liste Gilets Jaunes, le chanteur s’accroche à tout ce qu’il peut tant qu’il y a de la couleur.

En attendant le retour du spectacle sportif à la Vallée du Cher, les fans de foot s’organisent et affichent d’autres couleurs. Comme le ou la propriétaire de cette voiture croisée aux Deux-Lions avec le logo de l’Olympique de Marseille. Plutôt team Mandanda, Rami et Payet que team Elana, Filipi ou Louvion. Et non, ce n’est pas le véhicule du maire Christophe Bouchet qui fut le président de l’OM il y a un certain temps. On a juste affaire à une personne fan, au point de s’offrir la possibilité de lancer un clin d’œil au logo de son club de cœur d’un simple regard dans le rétroviseur.

Un tel niveau de passion laisse la porte ouverte aux suppositions… On peut raisonnablement imaginer que ses chaussettes, ses dessous de verre et son dentifrice sont aussi aux couleurs de la cité phocéenne. S’il y a un garçon dans la famille il s’appelle sans doute Bernard en référence à Tapie, ou Fabien en hommage à Barthez. Cette personne a dû sauter de joie en apprenant la prolongation hivernale de la ligne aérienne Tours-Marseille permettant d’aller voir OM-Amiens au Vélodrome le 16 février (victoire 2-0 s’il vous plait).

Pendant ce temps, à Tours, le stade de la Vallée du Cher sonnait creux. Il y avait à peine assez de monde en tribune pour créer des bouchons à l’entrée du parking…


Un degré en plus :

Pour découvrir toute la collection des Signes des Temps cliquez ici. Et si vous aimez cette chronique, retrouvez une compilation des plus belles proses de ses 3 premières années dans un livre paru chez les Editions Sutton. En vente dans toutes les bonnes libraires 😉

Print Friendly, PDF & Email