ChroniquesChroniques-Société

Signes des temps #158 : les murs ont des yeux

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Je te vois, tu me vois, nous nous voyons, vous vous voyez, ils se voient… Même les murs s’y mettent. On dit souvent qu’ils ont des oreilles (quoique parfois on se demande), les voici maintenant avec des yeux.

Allégorie d’une époque où le voyeurisme est devenu la norme. Partout on s’observe, on se regarde, on se fait petite souris derrière nos écrans et on se surprend à se faire espions sur les réseaux sociaux… Curiosité parfois malsaine et volonté de tout savoir, de tout connaître de ce que fait l’autre : le proche, le parent, l’ami, mais aussi le voisin, le collègue ou même celui ou celle croisé qu’un instant mais ajouté à nos contacts comme par pulsion. L’imagination et le secret sont passés de mode, on préfère scruter, yeuter et se moquer, admirer… on swipe, on fait défiler des images sur nos écrans, un peu, beaucoup, des dizaines, centaines de fois par jour, du matin au soir et parfois du soir au matin… Addiction frénétique…

Tout se sait, tout se voit, la preuve même les murs nous regardent. Allégorie du temps présent…

Print Friendly, PDF & Email