ArticleChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #122 #interdistonport Quartier de la Cathédrale

© laurent geneix

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

© laurent geneix

Le bar qui te dicte ton look, on ne nous l’avait pas encore fait. Du bon vieux «tenue correcte exigée», on est passé en 2017 – dans un lieu plutôt sympathique et convivial au demeurant – à l’interdiction pure et simple de tout couvre-chef, voire plus si s’immisce dans le «etc» et les trois points de suspension qui le suivent (ce qui, au passage, n’est pas correct, pour cause de redondance de sens) l’excès de zèle du portier. On pense évidemment aux célèbres «No football colours» à l’entrée des pubs britanniques, qui permettent (en théorie) d’éviter l’émeute et le saccage des lieux si par exemple des supporters de Manchester City croisent des supporters de Manchester United.

Mais là, que cache donc cette mystérieuse interdiction et que vont devenir toutes celles et tous ceux qui ont décidé d’inclure dans leur style le port d’un machin sur la tête, sans parler des malades en cours de chimio qui n’ont pas vraiment le choix ?

Autant on peut imaginer aisément que personne ne puisse entrer dans un établissement de nuit en ayant le visage très dissimulé ou carrément masqué, autant fliquer à ce point-là les envies vestimentaires de chacun pose véritablement question. Si le port d’un couvre-chef est désormais considéré comme un danger potentiel dans un bar, quelle sera la prochaine étape ? L’interdiction des rouflaquettes (risque d’incendie) ? Des chemisettes à fleurs (risque de moquerie générale) ? Des lunettes à double-foyer (risque d’hypnoses involontaires) ? Des carrés Hermès (risque d’embourgeoisement accéléré) ? Des gants en peau de couilles de zébu (risque d’agression par des animalistes) ? Des moonboots poilues (risque de grosse tendance incontrôlable) ? De la coupe de cheveux à la Kajagoogoo – brosse sur le dessus, long derrière – (risque de vandalisme chez les coiffeurs du quartier) ?

Affaire à suivre…

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email