ChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #144 : Buren sens dessus dessous

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

 

Alors loin de nous l’idée de relancer la polémique sur le choix de Daniel Buren pour « esthétiser » la ligne de tramway, mais force est de remarquer que cinq ans après le lancement en grandes pompes de cette oeuvre urbaine à ciel ouvert devant attirer des touristes du monde entier dans notre belle ville de Tours, mais qui se sont montrés finalement égoïstement insensibles à cette débauche artistique, les traces laissées par Daniel Buren, tombent déjà dans un oubli relatif à plusieurs niveaux y compris au niveau de leur entretien.

Après les attrape-soleil qui se fendent bien la poire (et se fendent tout court d’ailleurs, obligeant à les rénover), les curseurs au sol, ces bandes blanches et noires symboles mêmes de l’esprit Buren, font peine à voir par endroits.

Pourtant, l’idée a failli être déclarée d’utilité publique, à deux doigts d’être reconnue comme pouvant soulager les personnes souffrant de TOC de symétrie (troubles obsessionnels compulsifs). Mais comme souvent, une bonne idée peut se révéler finalement être qu’un problème de plus, si bien qu’aujourd’hui si vous emmenez ces mêmes personnes le long de la ligne de tramway, vous risquez de créer un mouvement de panique en moins de deux. En effet, les rayures n’ont parfois plus de sens comme en témoigne la photo qui a servi de prétexte à cette prose inutile. Entre une partie cassée au centre et une bande blanche remplacée par une noire… c’est un coup à ce que Daniel Buren demande la destruction de son travail pour faute d’entretien, comme il l’avait fait en 2008 pour ses colonnes du Palais Royal (obtenant avec ce coup de gueule leur rénovation d’ailleurs).

Cela ne va pas arranger en tout cas le pourcentage d’alignements non respectés ou ratés des bandes de 8,7cm de large du tramway (et oui c’est précis du Buren) avec celles au sol… et celui des gages pour les conducteurs qui vont avec ?


Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email