ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Sabine Thillaye, l’enseignante

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires non…

Aujourd’hui, découvrons ce que pense la députée LREM tourangelle Sabine Thillaye au moment de s’exprimer devat cette classe d’écoliers de Bourgueil.

« Ok, je fais beaucoup moins de blagues que mon prédécesseur Philippe Briand et je ne cumule pas mon poste de députée avec la direction d’un groupe international. Néanmoins, ce poste de présidente de la Commission des Affaires Européennes obtenu dès mon premier mandat me rend particulièrement fière.

Grâce à cette mission, j’ai appris à dire Châteaux de la Loire en estonien, et je peux me faire porte-parole d’un grand débat de société européen : pour ou contre l’abolition du changement d’heure. Sérieusement, savoir si on va tirer les feux d’artifice du 14 juillet à 22h ou 23h selon l’heure de tombée de la nuit c’est au moins aussi important que déterminer les couleurs du futur uniforme des jeunes qui s’essaieront au Service National Universel.

Les jeunes, j’ai envie de leur parler. Voilà pourquoi je suis heureuse de me retrouver devant cette classe de CM2 dans le cadre du Parlement des Enfants. Bon, il leur manque le drapeau bleu-blanc-rouge et celui de l’Europe dans leur salle de classe, ils ne connaissent pas encore La Marseillaise sur le bout des doigts et la moitié de leurs parents ont un gilet jaune en évidence sur le pare-brise mais leur travail autour d’une proposition de loi sur le numérique empêchera peut-être l’émergence de nouveaux scandales du type « Ligue du Lol », et on ne peut que s’en réjouir.

D’ailleurs, à ce sujet, vous savez comment on dit LOL en allemand ? »

Print Friendly, PDF & Email