ChroniquesPolitique

[On aurait pu vous en parler] La visite de François Ruffin à Tours

Nos boîtes mail débordent ! Chaque semaine nous recevons des dizaines d’invitations pour relayer des événements forcément incontournables. Certains reviennent carrément tous les ans, au risque pour nous d’écrire quasiment la même chose d’une fois sur l’autre. En plus de ça, il faut bien dormir. Cette année, c’est décidé : nous ne pourrons pas être partout ! Et tant pis si cela crée des frustrations. Cela dit, nous avons trouvé LA solution : relater une fois par semaine des actualités tourangelles sans bouger du bureau, avec une petite dose de mauvaise foi.

Si le rayonnement d’une ville se résume au nombre de citations de son maire dans la presse nationale, Emmanuel Denis a réussi son pari : Le Figaro, Libération, Aujourd’hui en France, franceinfo et même Valeurs Actuelles… En 3 mois de mandat il a fait aussi bien que Serge Babary et Christophe Bouchet réunis en 6 ans, sans prononcer une seule fois le nom de Balzac ou de Saint-Martin. Si on voulait faire un peu de mauvais esprit on dirait qu’on trouve sûrement plus de gens qui connaissent la frimousse de l’édile tourangeau autour de la machine à café de BFM TV que dans les allées du Jardin des Prébendes un mercredi après-midi.

Cette célébrité, Emmanuel Denis la cultive avec un engrais garanti 100% bio : la petite phrase. Toujours le bon mot pour résumer son combat contre la 5G ou en faveur du vélo en ville. Une expertise qu’il a développée pendant 6 ans dans les rangs de l’opposition et qu’il va maintenant pouvoir parfaire avec un coach de choc : François Ruffin.

Cette semaine, le populaire député Insoumis est venu à Tours. Comme Emmanuel Denis, il entretient un look classe mais relax et assume OKLM le fait d’être clivant. A une différence près : quand l’écologiste marche encore sur des œufs à chaque interview de peur de dire la phrase de trop, Ruffin sort une punchline à la minute tout en calculant parfaitement l’impact de son discours. Avec lui, pas de risque de dérapage sur un sujet aussi futile qu’un sapin de Noël. En le conviant pour évoquer la 5G, le maire de Tours s’est donc offert une masterclass d’agitateur médiatique. Tout l’art du rôle consistant à être capable de commenter avec pertinence l’actualité nationale sans arrêter de répondre aux problématiques locales…

Cette visite de François Ruffin, on aurait pu vous en parler mais il faut bien avouer qu’on a eu peur d’assister à une belle opération de communication, même sans 5G…

Print Friendly, PDF & Email