ChroniquesChroniques-Société

[On aurait pu vous en parler] Le nouveau rond-point de la D943

Nos boîtes mail débordent ! Chaque semaine nous recevons des dizaines d’invitations pour relayer des événements forcément incontournables. Certains reviennent carrément tous les ans, au risque pour nous d’écrire quasiment la même chose d’une fois sur l’autre. En plus de ça, il faut bien dormir. Cette année, c’est décidé : nous ne pourrons pas être partout ! Et tant pis si cela crée des frustrations. Cela dit, nous avons trouvé LA solution : relater une fois par semaine des actualités tourangelles sans bouger du bureau, avec une petite dose de mauvaise foi.

Impossible de le rater quand on fait la route Tours-Loches (ou Loches-Tours, et même Loches-Esvres ça suffit) : il y a un chantier du côté de Chambourg-sur-Indre, en l’occurrence la construction d’un nouveau rond-point, ou nouveau giratoire pour employer le jargon du BTP et des textes administratifs.

Là, le Conseil Départemental entreprend de sécuriser un carrefour et y consacre la somme de 600 000€. Il faut trois mois pour réaliser l’ensemble des opérations et donc encore patienter jusqu’à fin novembre pour faire « un tour gratuit » comme on dit lorsqu’on ne sait pas trop dans quelle direction se rendre. Une expression qui symbolise, à elle seule, la culture française du rond-point. On en trouve tellement sur nos routes que tout un vocabulaire et un imaginaire se sont développés… S’en sont suivis des livres, des documentaires et la création d’associations de défense des Stop et des feux tricolores, espèce menacée par la prolifération de ces aménagements routiers qui donnent le tournis à nos Twingo.

Il a fallu des années de lobbying avant que le rond-point de Chambourg voit le jour. On nous dit qu’il sera « décoré » de gazon et de plots lumineux, mais il faut encore patienter avant de savoir si cet accoutrement tiendra plus de l’œuvre contemporaine ou de la faute de goût. A n’en pas douter il y aura débat, et en cas de fronde sérieuse il ne sera peut-être pas trop tard pour faire appel à Michel Audiard et y installer une sculpture de cerf ou de sanglier en guise d’écho aux traditions de la Touraine rurale.

Le nouveau rond-point de Chambourg-sur-Indre on aurait pu vous en parler, mais en réalité on est trop occupé à tenter de percer le mystère des ronds-points carrés de Sainte-Maure-de-Touraine.

Print Friendly, PDF & Email