ChroniquesChroniques-Société

[La bouteille du week-end] Vouvray pétillant 2013, Etoile Filante, Florent Cosme

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Vouvray pétillant 2013, Etoile Filante, Florent Cosme

A Noizay, un des villages de l’AOC Vouvray, les frères Mathieu et Florent Cosme, tous deux formés dans de grands domaines du vouvrillon, participent activement à la « jeune garde » de leur appellation : un groupe de jeunes bien décidés à prouver que cette AOC prestigieuse peut prendre le virage de la qualité et sublimer le cépage chenin sur a rive droite de la Loire.

Ma bouteille du week-end est un bel exemple de cette ambition. Qui plus est sur un millésime 2013 qui n’était pas des plus faciles… Mais ce sont toujours les millésimes les plus compliqués qui révèlent le mieux le talent des vignerons.

« Etoile Filante », c’est un pétillant naturel qui est resté en cave pendant quatre ans. C’était sans doute le temps nécessaire pour élaborer cette cuvée dans sa complexité.

On est d’abord surpris par la robe du vin, d’un joli doré foncé, presque cuivré. C’est souvent le signe d’un vin qui a été confronté à une oxydation ménagée. L’oxydation ménagée, c’est un défi complexe à maîtriser : un peu d’oxygène peut doper les arômes du vin alors que le moindre excès les détruirait totalement.

A l’ouverture de la bouteille, le premier nez sent encore les levures de la fermentation, ce qui est classique pour un pétillant naturel. Mais à la première agitation, ces arômes disparaissent pour laisser place à de complexes arômes floraux. On décèle également une subtile note de noix qui confirme l’idée d’une oxydation ménagée.

En bouche, c’est tout de suite opulent et sublime : une impression de brioche, de toast, de beurre…. Et une petite touche d’amande.

Derrière cette première impression, vient une note saline, gourmande et salivante. Avant que le vin ne révèle sa vivacité par une finale citronnée.

Le plus surprenant, surtout pour un pétillant, c’est l’exceptionnelle persistance aromatique de ce vin, digne d’un grand blanc tranquille !

Par son côté brioché et la réussite de cette légère oxydation ménagée, j’aurais presque envie d’écrire que ça ressemble à un Champagne. Si je n’avais pas peur de fâcher mes amis champenois qui répètent à raison qu’ « il n’est de champagne que de la champagne ».

Disons en tous cas qu’on est loin d’une « petite bulle d’apéro » et qu’il s’agit d’une cuvée qui trouvera toute sa place sur un repas. Pour accompagner par exemple des coquilles saint jacques ou une viande blanche en sauce. Même avec quelques épices, le vin tiendra la route. On pourrait également le marier avec certains fromages. Allez, au hasard, avec un Chaource ! Histoire de taquiner les champenois !

* Vouvray pétillant 2013, Etoile Filante, Florent Cosme

Domaine Florent Cosme

18 ter, rue de la République
37 210 Noizay
Tél : 06 98 19 55 45

* 14,00 € à la cave 22 sur vins
22 Rue Néricault Destouches, 37000 Tours,
Tél. : 02 47 66 10 16
Sur Facebook : Facebook.com/22survins/

Print Friendly, PDF & Email