ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Vin de Pays du Val de Loire 2016, Red Gamay, Domaine Les Hautes Noëlles

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Pour bien démarrer la nouvelle année, il faut démarrer en douceur. Commencer par ce que l’ami Jean Carmet aurait appelé « un vin du matin » : c’est-à-dire un de ces vins rouges frais, léger, gouleyant… comme le Val de Loire sait si bien les produire.

Pour cette première bouteille du week-end, j’ai donc choisi un cépage gamay. J’adore le gamay et si il est présent tout au long du Val de Loire, je l’aime particulièrement à ses extrémités : dans les côtes roannaises ou les côtes d’Auvergne à l’est, dans les coteaux d’Ancenis à l’ouest. Je crois en effet que le gamay aime peu les argiles, calcaires et autres roches sédimentaires de la Loire moyenne et qu’il préfère les sols d’anciennes montagnes ou d’anciens volcans qu’on trouve aux deux extrémités du bassin.

Ce gamay là a poussé au cœur du Muscadet, dans un sol qui, si il est recouvert en surface de sable et limon fin, offre en dessous, aux racines de la vigne, le contact avec les schistes du massif armoricain.

A l’ouverture de la bouteille, le nez était fermé, austère, ingrat. Comme à chaque fois en pareille occasion, je n’ai pas paniqué : un tour de carafe, pour oxygéner le vin, en n’hésitant pas à effectuer un transvasement énergique et vigoureux pour vider la bouteille dans la carafe.

Ces premiers nez, en apparence austères, sont souvent liés à la volonté du vigneron de réduire la quantité de sulfites ajoutés en embouteillant le vin avec un niveau très faible d’oxygène. Il faut donc le ré-oxygéner pour réveiller les arômes.

Une fois encore, la méthode salvatrice a montré son efficacité.

Après carafage, le nez sent la mûre et la cerise noire. On peut même attendre le vin 15 minutes ou plus pour qu’il continue à s’ouvrir.

En bouche, le cocktail fruité est encore plus impressionnant. A la mûre et la cerise, s’ajoutent des notes de cassis et de framboise. Le vin est très peu tannique, gouleyant, frais…

Pour ceux qui ont pris de bonnes résolutions pour 2019, c’est tout à fait ce qu’il faut pour un régime détox aux fruits rouges !

Servez-le un peu frais, à moins de 15 °c, pour accompagner un repas léger : un plateau télé, des volailles, des charcuteries, des fromages pas trop forts.

Quand on déguste ce joli gamay venu du vignoble du Muscadet, on en vient presque à se demander pourquoi cette grande région de blanc ne produit pas plus de rouge !

Vin de Pays du Val de Loire 2016, Red Gamay, Domaine Les Hautes Noëlles

rue de Nantes, 44 710 Saint-Léger-les-Vignes

Tél. : 02.40.31.53.49

www.les-hautes-noelles.com

* 7,10 € à La Réserve

50, rue Marcel Vignaud

37420 Beaumont-En-Véron

Tél. : 02.47.97.99.65

Sur Facebook : https://www.facebook.com/La-Réserve-551333381689749/

Print Friendly, PDF & Email