ChroniquesChroniques-Société

[La bouteille du week-end] Touraine rouge 2017, Red de Rouge, Domaines Minchin

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Touraine rouge 2017, Red de Rouge, Domaines Minchin

J’en connais, et même parfois parmi les vignerons qui en produisent, qui tiennent le gamay pour un cépage de seconde zone. Je n’ai jamais compris ce mépris injustifié. Certes, le gamay est un cépage exigeant qui ne supporte pas plus les terroirs médiocres que les vinificateurs approximatifs. Mais quel délice quand le gamay est réussi ! Quand il apporte la plénitude de ses arômes fruités !

Je crois que le gamay, largement planté dans la vallée du Cher, n’aime pas les sols trop argileux. Il préfère les roches dures et se trouve par exemple parfaitement à son aise dans les terroirs riches en silex, comme ceux que l’on trouve à l’extrémité Est de la vallée du Cher, aux portes de Valençay.

Dans ce coin de l’AOC Touraine, il y a tellement de silex, qu’à l’époque des guerres napoléoniennes on employait 700 à 800 tailleurs pour fabriquer des pierres à fusil sur le secteur de Meusnes, Lye, Couffy, Châtillon-sur-Cher…

C’est là que Bertrand Minchin, d’abord vigneron en AOC Menetou-Salon, est venu s’agrandir depuis 2004, à cheval sur les appellations Valençay et Touraine.

Et c’est là qu’il produit cette cuvée « Red de Rouge » issue à 100 % du seul cépage gamay.

Sa robe cristalline aux reflets grenat est assez séduisante. Elle exprime tout à la fois la légèreté du cépage et la profondeur du vin.

Au premier nez, on est d’abord séduit par un beau bouquet de fruits rouges : fraise et cerise.

Mais si on prend le temps d’aérer ce vin, le nez gagne en complexité et des épices, poivre noir et curry, viennent souligner les fruits rouges.

En bouche, c’est frais et gouleyant ! C’est d’abord la fraise qui domine, fraîche et généreuse. Suivie par des notes plus chaudes de cerise. Avant que la bouche ne soit chatouillée par la note poivrée qu’on avait décelée au nez.

J’adore que la bouche d’un vin -comme la valse !- se déroule en 3 temps : c’est tellement plus excitant qu’un vin qui n’offrirait qu’une seule sensation !

En résumé, c’est un très joli rouge d’été. Un vin qui, parce qu’il est peu tannique, pourra être bu frais, entre 12 et 15 degrés. Il ne manquera pas de tonus pour se marier avec une cuisine relativement épicée et sera par exemple le compagnon parfait pour des pièces de viandes marinées et grillées au barbecue.

* Le même vigneron m’avait déjà régalé avec son Valençay blanc !

Touraine rouge 2017, Red de Rouge, Domaines Minchin

Saint Martin des Lacs

18340 Crosses

Tél. : 02 48 25 02 95

http://www.domaines-minchin.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/Les.Vins.Minchin/

* 9,80 € à La Part des Anges

Espace Commercial de l’Horloge
22 ter, rue du Maréchal Joffre
37 100 Tours
Tél. 02 47 54 56 64

http://www.lavalleedesvins.co

Sur facebook : https://www.facebook.com/cavelapartdesanges37

Print Friendly, PDF & Email