ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Touraine-Amboise blanc 2017, Bel Air, Coralie et Damien Delecheneau

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Cela fait quelques années que la petite appellation Touraine-Amboise se bat pour obtenir, à l’ombre du château royal, ses lettres de noblesse. Satellite de l’appellation Touraine, elle pourrait, sans doute en 2022, s’appeler « Amboise » tout court et ainsi accéder au rang des crus communaux, à l’instar de Vouvray, Chinon et des autres.

Mais pour mériter cette reconnaissance, les vignerons ont d’abord mené un long travail pour redéfinir leurs vins autour de deux cépages : le côt pour les rouges et les rosés, et le chenin pour les blancs.
Le chenin, on devrait ici en Touraine continuer à l’appeler pineau de la Loire : c’est le nom que nos anciens lui ont toujours connu.

Et ce Pineau de la Loire a des expressions sublimes et complexes lorsqu’il est confronté au climat de notre Val de Loire.

Ma bouteille du week-end, la cuvée Bel Air de Coralie et Damien Delecheneau, en apporte une nouvelle preuve.

La robe, d’un doré très soutenu, est particulièrement impressionnante et témoigne de la belle maturité du millésime 2017.

A l’ouverture de la bouteille, le premier nez est absent. Au risque de la répétition, il faut dire à nouveau que tous ces vins qui ne s’expriment pas immédiatement doivent aller faire un tour en carafe. Un tour bien énergique : on vide la bouteille d’un coup sec et on secoue le vin. Ça permet tout à la fois de dissiper le gaz carbonique que le vigneron a laissé pour protéger le vin et réduire les doses de sulfites ; et d’oxygéner le vin pour en exciter les arômes volatiles.

Cet exercice passé, le vin est totalement transfiguré. Le nez est rempli de jolis arômes de poires et de pêches.

En bouche, on retrouve ces arômes puissamment fruités. Le fruit est tellement présent qu’on peut même ressentir une impression de sucrosité, alors que ce vin est totalement sec.

La note finale ajoute au cocktail de fruits jaunes et de fruits blancs, une touche de vanille ou de guimauve particulièrement gourmande.

C’est un vin suffisamment bien fait pour qu’on ait envie de le découvrir pour lui tout seul, à l’apéritif. Mais il pourra également, et a fortiori si on a la patience de le laisser vieillir en cave, s’accorder sur des poissons.

Coralie et Damien Delecheneau, qui cultivent leurs vignes en bio sur les deux appellations Touraine-Amboise et Montlouis-sur-Loire, prouvent avec cette cuvée Bel Air que le « satellite » de l’appellation Touraine, n’a rien à envier aux crus communaux !

Touraine-Amboise blanc 2017, Bel Air, Coralie et Damien Delecheneau

Lieu-dit La Grange Tiphaine

37400 Amboise

Tél. : 02 47 30 53 80

http://www.lagrangetiphaine.com

* 13 € à la Vinothèque
16, rue Michelet
37000 Tours
Tél. : 02.47.64.75.27
http://www.vinotheque-tours.fr
Sur Facebook :
https://www.facebook.com/LaVinothequeDeTours/

Print Friendly, PDF & Email