ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Sancerre blanc 2017, Domaine du Pré Semelé

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

En jetant un œil à la liste des [bouteilles du week-end] que je vous ai proposées ici depuis juin 2017, j’ai découvert un effroyable oubli : je n’ai jamais proposé de vin de la plus prestigieuse des appellations du Val de Loire ! Je veux parler, bien sûr, de Sancerre. Cette appellation berrichone est la première AOC exportatrice de la Loire, celle qui parvient le mieux à se vendre dans le monde entier. Cette réussite à l’export n’est certainement pas étrangère à mon oubli : la demande internationale tire les prix vers le haut –tant mieux pour notre économie régionale !- et j’ai souvent le sentiment que le rapport qualité-prix n’est plus toujours à l’avantage du consommateur…

Il y a heureusement des exceptions, des cuvées de Sancerre qui restent positionnées à leur juste prix, et les fêtes de fin d’année sont évidemment l’occasion rêvée de les mettre à table.

Julien et Clément Raimbault font partie des domaines dont on parle de plus en plus dans le Sancerrois : ils ont fait cette année leur entrée dans le fameux « guide vert » de la Revue du Vin de France. Et leur cuvée « domaine » justifie pleinement cet engouement.

Dès l’ouverture de la bouteille, le nez est puissant et enthousiasmant.

On est cueilli par un riche bouquet fruité de poire, de pêche, d’ananas… Peut-être aussi une note florale et une touche de tilleul.

En bouche, on retrouve la puissance qui caractérise à Sancerre les 2017 qui ont bénéficié d’un beau millésime solaire. Le vin est gras, ample et ses arômes restent longtemps en bouche. On retrouve les fruits exotiques décelés au nez, additionnés d’agrumes. L’ensemble est équilibré et très gourmand !

Je déteste dire qu’un vin est « minéral » et j’évite presque toujours d’utiliser ce mot tant il est souvent utilisé à mauvais escient et sans beaucoup de sens…

Mais cette cuvée mérite bien ce qualificatif qui va si bien aux Sancerre nés sur le fameux terroir de « caillottes » : des coteaux pierreux et calcaire. Ce vin est minéral parce qu’il donne bel et bien cette sensation tactile de lécher le silex, et qu’il nous laisse, en fin de bouche, sur une note saline qui fait saliver.

Il sera parfait pour accompagner vos apéritifs, vos huîtres, vos plateaux de fruits de mer…

A moins que, dans un hommage sublime aux vignerons de Sancerre qui, à l’origine, étaient presque tous producteurs de fromages de chèvre, vous ne vous décidiez pour l’accord parfait avec un crottin de Chavignol !

Sancerre blanc 2017, Domaine du Pré Semelé

Maimbray
18300 Sury-en-Vaux
Tél. : 02.48.79.33.50

http://www.rjc-raimbault.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/Domaine-Julien-et-Clément-Raimbault-249902355460405/

* 16,30 € aux Belles Caves
21, rue du Commerce

37000 Tours
Tél. : 02 47 61 03 99
http://www.lesbellescaves.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/lesbellescaves/

Print Friendly, PDF & Email