ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Montlouis-sur-Loire brut, Fun en Bulles, Franck Breton

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Fichue météo ! Fichu dérèglement climatique ! Cette année encore les vignerons d’Indre-et-Loire ont perdu une partie de la récolte en raison du gel intervenu le jeudi 4 avril. Dans le même mois, on a également subi la grêle le mercredi 24 avril, même si elle semble avoir causé plus de peur que de mal.

Et on croise les doigts, et on prie le ciel, jusqu’aux fameux « Saints de Glace » : traditionnellement, on considère que les dates des fêtes des saints Mamert, Pancrace et Servais, les 11, 12 et 13 mai, marquent la fin de la période du risque de gel.

Même si les anciens sont là pour nous rappeler la tragédie du millésime 1961 : tout avait gelé le mercredi 29 mai…

On ne peut pas s’intéresser au vin sans comprendre que les vignerons, parce qu’ils vivent et travaillent au plus près de la nature, font partie des premiers témoins d’un inquiétant bouleversement climatique. Et que le métier va se compliquer si la hantise du gel, de la grêle, de la sécheresse… devient une préoccupation quotidienne.

Je n’aurais pas pu déguster le Montlouis-sur-Loire brut de Franck Breton sans penser à cette préoccupation. D’autant plus qu’il s’agit d’une cuvée rescapée du gel de 2016.

On regrette d’autant plus ces raisins perdus en admirant la qualité du vin.

Le nez fruité propose d’abord de jolis arômes de pomme et de poire, soutenus par une pointe acidulée.

En bouche, on est séduit par la belle présence de bulles fines. Aromatiquement, le vin reste très fruité mais ce sont cette fois des notes d’agrumes qui dominent.

Cette jolie cuvée brut n’a pas eu besoin d’un ajout excessif de sucres : le vigneron maîtrise parfaitement le bel équilibre entre sucres et acides qui fait la signature des beaux chenins de Loire. Sans acidité excessive, on a juste un caractère acidulé qui réveille agréablement les papilles.

Globalement, sans être très impressionnant, ce vin est subtil, délicat et très équilibré !

A l’apéritif ou pour accompagner un dessert peu sucré, ce joli Montlouis-sur-Loire brut nous apportera tout le plaisir souhaité. On le dégustera en croisant les doigts, et en songeant à tous ces vignerons, durement exposés aux premiers effets du dérèglement climatique…

* J’avais également apprécié la cuvée « Partage 2016 » du même vigneron. Pour compenser les pertes de 2016, Franck Breton avait acheté des raisins en Anjou pour proposer un chenin sec très réussi.

Montlouis-sur-Loire brut, Fun en Bulles, Franck Breton

1 Bis Rue de la Résistance

37 270 Saint-Martin-le-Beau

Tél. : 02 47 50 23 24
http://www.franckbreton-vin-montlouis.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/franckbretonmonvigneron/

* 11,95 € à La Part des Anges

Espace Commercial de l’Horloge
22 ter, rue du Maréchal Joffre
37 100 Tours
Tél. 02 47 54 56 64

http://www.lavalleedesvins.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/cavelapartdesanges37

Print Friendly, PDF & Email