ArticleChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Montlouis-sur-Loire 2014, pétillant originel, Le Rocher des Violettes

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation. 

Montlouis-sur-Loire 2014, pétillant originel, Le Rocher des Violettes

De grandes bulles pour les fêtes de fin d’année ? Oubliez les grandes surfaces et mettez le cap vers le Val de Loire… chez votre caviste !

J’ai toujours pensé qu’il fallait être serein pour écrire une chronique. A plus forte raison pour commenter un vin. La preuve m’en est encore donnée aujourd’hui : je suis énervé et je ne parviens pas à écrire.

Enervé de voir ces hordes de pousse-caddies courir dans leur grande surface pour gaver leur chariot de boissons pétillantes qu’ils roteront entre la dinde et la bûche !

Les fêtes de fin d’année méritent pourtant de grandes bouteilles ! Et pour des fêtes réussies, prenez le temps de demander conseil à votre caviste. Si vraiment vous ne pouvez pas vous passer de ces bulles mondialement connues produites au nord-est de Paris, il saura vous en conseiller.

Mais surtout, osez la Loire ! Osez le Montlouis-sur-Loire ! J’ai osé à la cave 22 sur vins avec leur Montlouis-sur-Loire 2014, pétillant originel, du Rocher des Violettes.

Au premier nez, on hésite entre la poire et la pêche. Fruit blanc ou fruit jaune ? Comme tous les vins complexes, il faut investir un peu de temps pour le comprendre. Plus on agite son verre sous son nez et plus ça se complique : des fruits exotiques ? de la vanille ? Les plus beaux chenins nous garantissent de prendre du plaisir, mais il ne s’agit jamais de plaisirs simples !

En bouche, c’est riche, c’est toasté, c’est beurré, c’est chaud !

La bulle est fine, bien intégrée dans le vin et à peine présente pour nous chatouiller le palais. La persistance aromatique est impressionnante. Ça laisse en fin de bouche une exquise impression de marrons glacés. A moins, penseront sans doute les plus sceptiques de mes lecteurs, que je ne me sois laissé gagner malgré moi par l’Esprit de Noël !

Tout à la fin de cette belle dégustation il reste une note sucrée, subtile et discrète, juste suffisante pour nous donner envie d’y replonger le nez et les papilles.

C’est un grand vin de dessert, un grand vin pour attendre sereinement le Père Noël ou les douze coups de minuit.

Et si après la dégustation d’un si grand vin, le Père Noël ne passe toujours pas, c’est que, décidément, vous n’avez vraiment pas été sage !

* Montlouis-sur-Loire 2014, pétillant originel, Le Rocher des Violettes

34 Rue de la Roche

37150 Dierre

Tél. : 02.47.23.52.08
http://www.lerocherdesviolettes.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/Le-Rocher-des-Violettes-140132359482857/

*19,50 € à la cave 22 sur vins
22 Rue Néricault Destouches, 37000 Tours,
Tél. : 02 47 66 10 16
Sur Facebook : Facebook.com/22survins/

Print Friendly, PDF & Email