ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du Week-end] Cabernet d’Anjou 2017, Domaine de l’Eté

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Cabernet d’Anjou 2017, Domaine de l’Eté

Je me suis toujours demandé comment, lorsqu’on dispose de l’un des plus beaux cépages du monde, on peut avoir l’idée de le vinifier en rosé sucré. Autrement dit, en des termes moins inaccessibles aux non-initiés, si j’adore le cabernet franc, je ne suis pas un grand fan de cabernet d’Anjou. Je ne dois pas être « cœur de cible », comme disent les « marketeurs » ! D’une manière globale, j’ai peu d’appétence pour les vins sucrés.

Mais je suis bien obligé cependant de l’admettre : un bon cabernet d’Anjou, quand c’est bon, c’est bon !

Les étrangers en raffolent puisque les AOC Cabernet d’Anjou et Rosé d’Anjou parviennent à en exporter près de 45 000 hl par an, soit environ 6 millions de bouteilles chaque année ! Dont près d’un tiers dans deux petits pays hyper fans, la Belgique et les Pays-Bas.

Oubliant mes mauvais a-priori, j’ai choisi cette semaine de déguster le Cabernet d’Anjou du Domaine de l’Eté.

La robe rose pâle, plus pâle que la robe habituelle de cette AOC, est assez surprenante. Le premier nez l’est tout autant. On serait bien incapable, en posant le nez sur le verre, de deviner qu’on a affaire à un vin doux, qui contient près de 35 grammes de sucres résiduels par litre.

Le nez est subtil et délicat et sent principalement la framboise. En bouche, on retrouve la framboise, alliée à la groseille et à de très agréables notes acidulées. Ça glisse sur la langue comme un bonbon et ça coule dans la gorge comme un jus de fruit, c’est plein de gourmandise.

J’ai surtout été séduit par le bel équilibre entre sucre et acidité. C’est extrêmement harmonieux et la relative acidité évite la lourdeur parfois redoutée dans les vins sucrés.

Une belle bouteille d’été à boire bien frais à l’apéritif. Mais on pourrait imaginer également, pour le dessert, d’y noyer quelques cubes de pêche ou de melon pour une soupe estivale originale !

*Cabernet d’Anjou 2017, Domaine de l’Eté

104 Les Rochettes

49 700 Concourson-sur-Layon

Tél. : 02 41 59 11 63

http://domaine-ete.fr

Sur Facebook :

https://www.facebook.com/chateaudesrochettes.domainedelete

* 6,10 € à La Part des Anges

Espace Commercial de l’Horloge

22 ter, rue du Maréchal Joffre

37 100 Tours

Tél. 02 47 54 56 64

http://www.lavalleedesvins.com

Sur facebook :

https://www.facebook.com/cavelapartdesanges37

 

k.com/22survins/

Print Friendly, PDF & Email