ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du Week-end] Blanc d’hiver 2018, Vin de France, Ampelidae

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

« Bon alors, ce millésime 2018 ? Ça donne quoi ? ». Impossible ces derniers jours d’échapper à la question rituelle. De cave en cuve, de dégustation en dégustation, une certitude s’impose : 2018 sera un très grand millésime dans le Val de Loire. « Le millésime du siècle » ? Certains s’enflamment déjà à le proclamer. Il s’agit à l’évidence d’une formule issue d’un marketing suranné. La vérité, c’est qu’on n’en sait rien tant que les vinifications ne sont pas terminées. La vérité surtout, c’est que la caractéristique la plus intéressante de la Loire, c’est de nous offrir des millésimes qui ont chacun leur personnalité et leur intérêt. 2018 sera dans le peloton de tête des millésimes de grande maturité. On attendra encore pour savoir sur quelle marche du podium il se place.

Et pour patienter, on peut d’ores et déjà découvrir les premières bouteilles de l’année ! Comme l’an dernier, c’est avec une certaine impatience que je me suis précipité à l’Affiné pour découvrir la toute première cuvée du nouveau millésime, le « Blanc d’Hiver » de Frédéric Brochet, vigneron bio à Marigny-Brizay dans le Haut-Poitou.

Depuis 2003, le vigneron stoppe par le froid la vinification d’une cuve de sauvignon pour obtenir ce juvénile breuvage, faible en alcool (10 °), et qui conserve 32 grammes/litre de sucre résiduel.
Si le vin est bel est bien stabilisé, sans les bulles de la traditionnelle « bernache », on reste, arômatiquement parlant, à mi-chemin entre le jus de raisin et le vin.

Cette année, le nez est joliment fruité, mêlant des arômes de poire et d’abricot. En bouche, on retrouve ces fruits. On trouve surtout un parfait équilibre entre le sucre, l’acidulé et l’alcool. C’est incroyablement gourmand et ce vin vous transportera immédiatement dans l’univers des vendanges et des fruits mûrs.

Il sera parfait à l’apéritif. Et vos convives seront forcément étonnés de déguster déjà le nouveau millésime. Il serait idéal également pour accompagner un dessert aux fruits : abricot, poire, ananas, pêche…

Gardez-en quand même quelques bouteilles pour passer l’hiver : pour accompagner une bûche de Noël ou une galette des rois, le « Blanc d’Hiver » 2018 promet d’agréables moments !

* Blanc d’hiver 2018 sera en dégustation ce samedi 13 octobre de 15 h à 17 h à l’Affiné (173, rue Colbert) et au Printemps de Tours (espace maison au niveau 0 du magasin).

Blanc d’hiver 2018, Vin de France, Ampelidae
Ampelidae

Manoir de Lavauguyot

86380 Jaunay-Marigny
Tél : 05.49.88.18.18

http://www.ampelidae.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/Ampelidae/

Print Friendly, PDF & Email