ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Laurence Hervé, la chatouilleuse

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires non…

Cette semaine, voici ce que pense la conseillère municipale de Joué-lès-Tours Laurence Hervé, par ailleurs candidate LREM aux élections de 2020 dans la ville.

« Depuis quelques jours, me voici soulagée. Quand j’ai vu le nom du maire de Joué Frédéric Augis au bas de la tribune de soutien des maires à Emmanuel Macron, j’ai frôlé le malaise. Il m’a fallu un bain glacé dans le Lac des Bretonnières et un câlin aux arbres du Parc de la Rabière pour m’en remettre. C’est fou ce que les arbres ont comme énergie : les socialistes devraient essayer, ça leur ferait du bien.

Heureusement, cette histoire de tribune était une infox : Frédéric Augis a vite démenti. Alors j’ai sabré le champagne puis acheté pour 150€ de produits dérivés à la boutique de l’Elysée. Après quoi, j’ai liké tous les posts Facebook d’Emmanuel Macron depuis octobre 2018, partagé 4 articles avec la photo d’Edouard Philippe et relu pour la 8e fois le livre du chef de l’Etat sorti avant la présidentielle. Être Macroniste ça ne s’invente pas, ça se cultive.

Sérieusement, hors de question de vivre un psychodrame ridicule comme à Tours pour avoir l’onction présidentielle. Pour paraphraser un certain Jean-Luc L. qui milite dans un parti adverse : A Joué la Marcheuse, c’est moi. Il faut que ça se sache dans tous les quartiers. On est à 9 mois de l’élection et j’ai déjà explosé mon budget tracts. J’hésite même à aller faire campagne au nouveau Leclerc. Il faut dire que Frédéric Augis est un candidat sérieux. Solide, mais pas infaillible. Il pourrait suffire de le chatouiller un peu pour l’obliger à dévier d’une trajectoire qu’il pense bien tracée… »

Print Friendly, PDF & Email