ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Jean-Luc Galliot, sur le départ

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires non…

Cette semaine, découvrons les pensées profondes du maire de Notre-Dame-d’Oé et vice-président de Tours Métropole, Jean-Luc Galliot…

« J’ai récemment annoncé que je ne me représenterais pas pour briguer un autre mandant à la tête de ma commune en 2020. Beaucoup d’autres maires feront comme moi : il est temps de laisser la place aux jeunes. Peut-être même qu’avec ça on aura droit à une diffusion des conseils municipaux de Notre-Dame-d’Oé en Story Instagram ou résumés en smileys dans le bulletin municipal. Heureusement qu’on ne l’a pas fait avec les réunions de la métropole, Philippe Briand aurait cumulé les :p 😀 et autres :’-) quand moi j’aurais dû me contenter de :-(, :’( et :o. Trop injuste, comme dirait Titeuf. #presquejeune

Si je n’ai pas tardé à dévoiler mes intentions pour 2020, ce n’est pas parce que je suis pressé de relire toute l’œuvre de Balzac que Christophe Bouchet a absolument tenu à me refourguer, mais plutôt pour laisser le temps à l’équipe 37 degrés de m’intégrer dans sa chronique du mardi, [Dans la tête de…]. Je suis un fidèle parmi les fidèles. Dans le monde politique tourangeau, tout le monde l’adore, jusqu’au jour où les personnes en question finissent dans l’œil du cyclone. Parait que les Macronistes ont eu un peu de mal avec la démarche, que quelques élus de Tours ont ri jaune et que d’autres y ont vu écrit des paroles qu’ils n’oseraient pas prononcer en public mais que la presse a su deviner toute seule.

Moi, je suis un peu vexé de ne pas avoir été psychanalysé ainsi plus tôt. Pourtant, les déchets, le développement durable, ce sont des sujets importants, ça devrait plaire à ces bobos de 37°.  Je n’ai peut-être pas la gouaille de Greta Thunberg mais je maîtrise mes dossiers, je les connais sur le bout des doigts. On me souffle dans l’oreillette que la rubrique s’achèvera dans l’été. Je n’irais pas jusqu’à poser dans le journal en maillot de bain pour susciter la curiosité, j’espère simplement qu’ils penseront à moi plutôt qu’à d’autres. Histoire de m’assurer que je suis encore un peu dans le coup. »

Print Friendly, PDF & Email