ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Emmanuel Denis, le résistant

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires moins…

Cette semaine, que pense le conseiller municipal et métropolitain tourangeau écologiste Emmanuel Denis quand il prend ce selfie ?

« Aujourd’hui nous sommes nombreuses et nombreux à manifester à Tours pour alerter sur l’urgence climatique et j’en suis fier. Fier de voir mes combats mobiliser enfin un peu plus de 37 personnes. Car même si on a fini par avoir la peau du Nascar, faut bien reconnaître qu’on n’était pas bien nombreux à notre apéro de victoire l’autre jour Place Jean Jaurès (pourtant y’avait du vin bio !). Et que dire de ma fronde contre le terrain de hockey synthétique de Rochepinard ? Tout le monde l’a oubliée celle-là…

Ah, tiens… Une alerte sur mon téléphone… « Promo Ryanair, Tours-Porto à 30€ » ?!? Raah… C’est tentant mais je n’ai pas le droit. On est tellement surveillés aujourd’hui que Philippe Briand recevrait une vidéo de moi en train de passer la sécurité dans la seconde qui suit et il se ferait un malin plaisir de la diffuser en conseil métropolitain la prochaine fois que je dénoncerai ses grasses subventions à l’aéroport…

Quand même, j’ai très envie d’y retourner à Porto, et à vélo c’est un peu loin… Pesons le Pour et le Contre. Admettons que j’abaisse le chauffage à 16° tout l’hiver chez moi, que je fasse systématiquement pipi sous la douche, que je passe au zéro déchet et que je me nourrisse exclusivement de cresson et de carottes bio produits en Touraine… ça compense, non ? Je suis même prêt à ne porter que des cravates composées à base d’exemplaires recyclés de la Nounou, s’ils sont fabriqués à partir d’articles qui parlent de moi. Avec tous les coups de com’ que je fais, ça ne devrait pas être bien difficile ! »


Un degré en plus :

Découvrez nos autres immersions dans la tête des élus tourangeaux en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email