ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Daniel Labaronne, député ultra bright

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires moins…

Cette semaine, découvrons ce que pense Daniel Labaronne, député LREM de la 2ème circonscription d’Indre-et-Loire.

« La bonne nouvelle du moment c’est lui, Gilles Legendre, mon poto de la commission des finances (eh oui, encore un homme, on ne l’a pas fait exprès, je vous le jure). En plus de son physique de gendre idéal, ce monsieur est le nouveau boss du groupe La République En Marche au Palais Bourbon : il va nous détartrer tout ça à coups de punchlines pour polir notre discours et croquer à pleine bouche cette nouvelle année parlementaire qui s’annonce gourmande en textes de lois.

En parlant de dents, en ce moment j’ai toutes les raisons d’être heureux. Grâce à mon salaire de député, j’ai pu me payer un blanchissement des dents parfaitement réalisé par un professionnel de Bléré (la plus belle ville d’Indre-et-Loire, est-il nécessaire de la rappeler ?) Il m’a soumis au passage un petit projet d’amendement pour éviter de plomber l’activité des dentistes, je l’ai glissé dans la veste d’Agnès Buzyn quand elle est passée à Amboise, on verra si elle mord à l’hameçon.

Si j’ai fait ce petit lifting qui me donne un air de Bernard Tapie de l’Amboisie selon ma boulangère, c’est pour gagner des points auprès de mes électeurs : à peine 900 likes sur Facebook, c’est plus que Fabienne Colboc mais toujours moins que Claude Greff. Heureusement que les élections ne se jouent pas (encore) sur les réseaux sociaux… »

Un degré en plus :

Découvrez nos autres immersions dans la tête des élus tourangeaux en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email