ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Christophe Bouchet, le tonton flingueur

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires moins…

Aujourd’hui, que pense le maire de Tours Christophe Bouchet au moment de cette photo ?

« Ce pistolet a beau être factice, il me donne de la puissance. Je. Suis. Le. Maire. De. Tours. Si je dégaine, tout le monde se retranche : Xavier Dateu est obligé de m’applaudir et j’ai forcé Jean-Marc Ettori du Tours FC à ranger ses cartouches. Cela dit, il a intérêt à se faire petit : ce n’est pas avec la 11ème place du club en National qu’il deviendra Roi de la Forêt et qu’on va rayonner… On est même à deux doigts de l’éclipse totale, là.

Je brâme, je pavane, je critique, mais je dois rester sur mes gardes… Ne pas être à découvert trop longtemps. Cette pluie, là, c’est comme les polémiques : elle tombe sans s’arrêter et vous imprègne jusqu’à la moëlle. A force, je risque d’attraper le syndrome « Hollande » qui avait déjà bien gangréné Serge Babary avant moi. Faut dire, je tends le bâton pour me faire battre : je n’arrive pas à fédérer ma majorité et à trancher entre deux boulevards pour déterminer où va passer cette fichue deuxième ligne de tram. J’ai bien essayé de demander un coup de main à mon poto Edouard Philippe sur la méthode, vu qu’il a presque réussi à se tirer du bourbier de Notre-Dame-des-Landes. Mais tout ce qu’il a trouvé à faire c’est d’aller reconnaître les boulevards en question en short avec le député Philippe Chalumeau.

Alors regarde-moi bien Edouard : moi aussi je suis sportif (à chaque crise à l’OM, tous les journalistes se souviennent illico de mon numéro). J’ai le galbe haut, les muscles élancés… Je. Suis. Maire. D’une. Métropole. Mon costume est parfois un peu trop étroit pour mes ambitions mais je vise juste, en plein dans le mille.

Ah ! Au fait, avant que j’oublie : pour ton remaniement, si tu cherches une Ministre de l’Eau (ou d’autre chose, peu importe) y’a Sophie Auconie dans mon équipe qui s’ennuie un peu à l’Assemblée et qui risque de se faire chasser de St Avertin avant même d’y avoir mis les pieds. Ça t’intéresse ? »

Print Friendly, PDF & Email