VidéoChroniquesChroniques-Culture

Le clip de la semaine : «Check your reality» de Célès

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux talentueux et nous en extirpons un clip rien que pour vous.

«Check your reality» de Célès

Décidément, les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Sur la scène tourangelle, l’adage est de mise. Et la nouveauté cette année, c’est la guitare qui revient en force, n’en déplaise à ses détracteurs. Pire encore avec cet énorme morceau de Célès : c’est le grand retour du solo de guitare, ce truc que beaucoup considèrent depuis au moins deux décennies comme un gros mot. Allez, puisqu’on est parti dans la provoc : chers fans d’électro et de punk-rock, ce morceau est planant, il donne envie de faire du air guitar, il rappelle un Pink Floyd période «Momentary Lapse of Reason» (1987, soit la période que la plupart des fans détestent), il est susceptible de plaire à tes parents et, summum du pas cool, à tes grands-parents… Vous en voulez encore ?

Quitte à sonner vieux jeu jusqu’à l’os, on peut parler de rock progressif plutôt que de prog rock. Avec une pincée de world. La fameuse guitare solo saturée débarque donc plutôt tranquillement au bout de deux minutes trente, puis monte en puissance au fur et à mesure jusqu’à nous rappeler le meilleur du genre aux alentours des 5 minutes, entre Prince et Scorpion. Et ouais. Bon ça c’est juste la guitare, hein, parce que le reste rappelle plutôt certains morceaux d’Archive.

Côté images, c’est un habile montage d’images collectées sur le net, réalisé par le compositeur du morceau himself : SDF, travail en usine, poussins en batterie, tribus menacées, arbre abattu, paysage lunaire, circulation automobile en accéléré, bidonvilles, humains fouillant dans des décharges, fusée qui décolle… puis finit par exploser en plein vol. On ne vous fait pas de dessin sur la métaphore et la vision du monde pas super optimiste, alors qu’on sait tous que tout va très bien.

Bref, dans le genre musique instrumentale à (plus ou moins) grosses guitares mais relativement mélodieuse, on trouve que Célès, en trois titres et neuf mois, impose déjà une patte intéressante, dans un paysage musical tourangeau qui a un peu déserté le style ces dernier temps. La suite dans un premier EP à paraître au printemps. Et des concerts on l’espère.

Un degré en plus

> La page Facebook de Célès

> Retrouvez toute la collec des clips de la semaine en cliquant ici.

«Célès c’est 4 musiciens aux âges et parcours différents. Emmanuel Rousseau (Nefeyaide) aux guitares et arrangements, Elvis Slonina (Origami) à la basse, Yoahn Fourrier (Tiaa) à la batterie et Guillaume Dolbeau aux compositions, claviers, chant, guitare et loops. Le titre Check your reality a été enregistré dans la grotte studio « La clef de sol » par Rémi Viala (Aemilia), mixé par Damien Luçon et masterisé par Pierre-Henri Demel d’ODN-Mastering.»

Print Friendly, PDF & Email