ChroniquesChroniques-Culture

[Cinéma] Regards #59 Paul Sanchez est revenu

Dans Regards, retrouvez l’avis de Stéphanie Joye sur quelques films à l’affiche dans les cinémas tourangeaux. Histoire de vous donner envie, à votre tour, d’aller passer un moment dans les salles obscures.


Paul Sanchez est revenu ! (Policier, thriller français)

De Patricia Mazuy

Avec Laurent Lafitte, Zita Hanrot, Philippe Girard

 

Paul Sanchez, en cavale dans le monde depuis dix ans, après l’horrible quadruple meurtre qu’il a commis, est repéré dans le Var près de Draguignan. Son signalement ébranle le commissariat : le chef recherche le meilleur stratagème pour l’attraper. Un journaliste reçoit des e-mails de Sanchez, qui veut lui parler. C’est ensuite par téléphone qu’il va l’entendre s’exprimer. Sa compagne et jeune fliquette, Marion, gère alors le « duel » à distance. Au cours d’un jogging, elle se retrouve vraiment sur la piste du tueur.

Film policier glaçant, assez réussi, Paul Sanchez est revenu ! souffre un peu de mollesse et de lourdeur. Il prend un parti étrange : celui de ponctuer la traque de pics burlesques qui ne sont … pas drôles. Par contre, le face à face entre Laurent Lafitte et Zita Hanrot est parfait. Les deux acteurs ont déjà collaboré dans K.O., de Fabrice Gobert, dans lequel Laffite assurait aussi un rôle de « méchant ». Il excelle dans ce registre (Au revoir là haut d’Albert Dupontel, Elle de Paul Verhoeven) autant que dans celui du comique (Papa ou maman, Narco…). Si le scénario n’offre pas de grande surprise, cette fiction nous embarque tout de même : c’est le sens de la précision et la liberté de ton de la réalisatrice qui y sont pour beaucoup. Son acteur est mis en scène sur le Rocher de Roquebrune. On y suit son errance, son ascension, sa planque, et son visage à la fois inquiet, rageur et borné. Solitaire psychotique traqué, Sanchez est un personnage intriguant, que l’on prend plaisir à suivre et à tenter de comprendre. Fait divers au caractère provincial très réaliste, « Paul Sanchez… » est un film humble, qui rebondit sur ses faiblesses, ce qui le rend alors singulier. Mais la fin est un peu facile, c’est dommage.

Un film à l’affiche aux Cinémas Studio (Toutes les informations utiles sur leur site internet).

Print Friendly, PDF & Email