Chroniques-SociétéChroniques

[Tourangeau en vadrouille] L’Ouest américain à travers l’objectif de Pascal Avenet

Le photographe tourangeau Pascal Avenet présentera son dernier ouvrage  » L’Ouest américain, terre de géants » ce vendredi après-midi à La Boite à Livres (entre 16h et 18h) puis demain à l’American Tours Festival. Il nous présente un extrait de ce carnet de voyage.

C’est une terre qui fascine, qui parle à notre imaginaire. L’ouest américain, ses terres arides, ses grands espaces et ses grandes plaines. Terre de chevauchées fantastiques avec ses routes mythiques… l’Ouest américain c’est un peu tout ça et plus encore. Derrière les images d’Epinal, le photographe tourangeau Pascal Avenet a tenté d’en livrer une vision, un point de vue subjectif et personnel, dépassant le simple cadre de la carte postale.

« L’Ouest Américain, terre de géants », c’est le titre de son dernier ouvrage paru chez les éditions Sutton. Un livre qui n’était pas prévu au départ et qui est le fruit d’un voyage personnel en famille. « Ma fille habitait à Vancouver et j’ai été la voir là-bas et nous avons fait un voyage tous les deux » explique le photographe. De ce voyage il ramènera des photos de touriste comme il les appellent. Oui mais quand on est photographe professionnel, forcément les photos touristiques ne sont pas celles de Monsieur tout le monde. « C’est une destination qui fascine mais je n’avais vraiment pas prévu de publier des photos de ce voyage, sinon j’aurai peut-être photographié différemment explique-t-il aujourd’hui, mais en discutant avec les Editions Sutton, cela les a intéressés ».

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que le photographe collabore avec la maison d’éditions tourangelle avec qui une relation de confiance s’est installée au fil des projets.

Et le livre a de fortes chances de trouver son public, d’autant plus que Pascal Avenet sera demain en dédicace à l’American Tours Festival (entre 16h et 18h sur le stand American Legend). Nul doute que les amoureux de l’Amérique qui seront nombreux au parc des Expositions seront séduits par cet ouvrage qui met en avant l’humain autant que le territoire, à l’image de la couverture et de ce cow-boy si symbolique.

Retrouvez un extrait du carnet de voyages de Pascal Avenet :

Eléphants de mer entre Big Sur et Cambria

20160624 Eléphants de mer sur le Pacifique-2381 (Copier)

La Pacific Coast Highway 1 est l’une des routes côtières les plus célèbres de la planète. Elle le doit certes au cinéma qui l’a prise pour décor à maintes reprises et à ses paysages superbes. Mais c’est aussi  THE BIG TRIP, la  route mythique de l’époque beatnick parcourue par les Merry Pranksters de Ken Kesey sur laquelle on suit les  traces de Jack Kerouac et de Henry Miller.


Quatre heures du matin, dans le couloir d’un étage du Caesar’s Palace

2016_07_02  Las Vegas-49381 (Copier)

On a beau dire ce qu’on veut sur la vulgarité et la bêtise crasse de l’existence même d’une ville comme Las Vegas, il n’en reste pas moins que cette ville est fascinante à la manière d’un Donald Trump. Du bruit, de la fureur, du sexe, de la violence sous jacente et milles milliards d’images potentielles. Attention cependant à ne pas s’y brûler les ailes.


Un B’nB de légende au coeur de l’Amérique

20160629 Flagstaff-3802 (Copier)

La musique accompagne le voyageur dans l’Ouest américain. C’est ainsi qu’à Flagstaff (Arizona), faire étape dans le gîte tenu par David et Jessica James revient à pénétrer dans la légende. Parce qu’avant d’être aménagée en gîte, cette grande maison rouge a abrité pendant 30 ans, un studio d’enregistrement dans lequel sont venus jouer), entre autres, Jefferson Airplane, Grateful Dead, Steve Miller ou Linda Ronstadt. Rien que ça ! Ce studio mythique, a fermé ses portes en 2014, avec la mort de son fondateur… pour les rouvrir deux ans plus tard, grâce à, David, ancien collaborateur du groupe Duran Duran et ingénieur du son.


Sur la mother road, un français venu spécialement se faire coiffer chez le barbier le plus célèbre des Etats Unis

20160628 Angel Delgadillo, barbier à Seligman -3457 (Copier)

Angel Delgadillo, le célèbre barbier de Seligman, a passé sa vie sur la route 66 au bord de laquelle il avait sa boutique. A la fin de la « grande époque »,  il a fondé la Historic Route 66 Association of Arizona et est toujours actif, malgré ses 90 ans. Après avoir coiffé bien des célébrités et encore plus d’anonymes, il n’exerce plus que ponctuellement, au gré d’une rencontre ou d’un coup de cœur.

Ici, le client est français et témoigne : « J’ai vécu un moment privilégié. Un de mes plus beaux souvenirs  de ces semaines passées à sillonner l’Ouest,  et certainement l’un des plus touchants pour moi. Trois ans auparavant, j’étais resté de longs mois à l’hôpital, sans cheveux. C’était la première fois que je remettais les pieds chez un coiffeur. Alors forcément, faire ça sur la Route 66, dans un salon de légende et avec une légende aux ciseaux, cela avait pour moi une saveur toute particulière et cela restera un souvenir inoubliable ».


Monument Valley

20160629 Monument Valley North Window-9903 (Copier)

Ce n’est pas un hasard si Monument Valley est la terre sacrée des Navajos. Le voyageur, même le plus agnostique, y est troublé par la dimension spirituelle du lieu. Image de carte postale certes mais aussi décor mythique des westerns de notre enfance et lieu magique.


Print Friendly, PDF & Email