ArticleChroniques-SociétéChroniques

[La Bouteille du week-end] Saumur Champigny 2011, Sortir du Bois, Bruno Dubois

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Le petit monde des professionnels du vin est sans cesse agité de polémiques et de controverses dont on peine, de l’extérieur, à imaginer l’intensité ! Dans le Val de Loire, l’un des débats récurrents qui fait rage concerne le bois : pour ou contre les vins boisés, élevés en fûts de chêne ?

Je me situe généralement dans le camp de ceux qui préfèrent que le fruit et la fraîcheur ne soient pas maquillés, mais je m’efforce de rester tolérant !

Et quand l’addition des tanins du bois à ceux du vin n’est pas caricatural, quand un équilibre est trouvé entre la puissance du vin et l’élevage sous bois, je peux tout à fait être séduit.

C’est ce qui m’est arrivé avec la cuvée « Sortir du Bois » de Bruno Dubois, vigneron en AOC Saumur-Champigny.

Inutile, je crois, d’insister sur le fait que Bruno Dubois a dû lui-même être agité par ces débats sur le fût de chêne et son utilisation, pour qu’il en vienne à multiplier à ce point les jeux de mots autour de son patronyme !

A la Réserve, Rue Colbert, où j’ai trouvé cette cuvée, Yoann m’a expliqué que le vigneron ne produit cette cuvée que dans les grandes années. Il doit donc penser lui aussi que seuls les meilleurs millésimes se prêtent aux deux ans d’élevage en fût de chêne qui caractérisent cette cuvée.

Au nez, on perçoit immédiatement cette odeur de bois, mélange d’odeur de copeaux de bois frais et parfum de balades en forêt. Elle est complétée par un joli bouquet épicé : clous de girofle, camphre, cardamone…

C’est le nez d’un vin sérieux qui s’améliorera encore après une aération en carafe.

La bouche est agréablement fraîche. Des notes de cerise, de noyaux de cerise, de kirsch, de pruneaux… composent un beau cocktail fruité.

Ce n’est qu’en fin de bouche, après que les tanins soient venus caresser les joues, que revient une note finale boisée.

En raison de sa richesse tannique et de son élevage, ce vin aura absolument besoin pour s’épanouir, du mariage d’une viande : une grillade, un magret de canard, un coq au vin…

A la controverse du fût de chêne, je verse donc cette pièce à conviction intéressante : sur la puissance d’un vin issu du joli millésime 2011 et de terroirs de tuffeau, le plaisir peut sans problème « sortir du bois » !

* Saumur Champigny 2011, Sortir du Bois, Bruno Dubois
98, rue de la Paleine
49 260 St Cyr en Bourg
Tél. : 06.07.70.95.20 

http://www.bruno-dubois.com

* 21 € à la Reserve – Epicerie
84, rue Colbert
37000 Tours

Tél. : 09. 84.45.93.09

Sur Facebook :
https://www.facebook.com/epiceriefinelareserve/

Print Friendly, PDF & Email