ArticleChroniques-SociétéChroniques

[La Bouteille du week-end] Montlouis-sur-Loire 2017, Touche Mitaine, Xavier Weisskopf

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Montlouis-sur-Loire 2017, Touche Mitaine, Xavier Weisskopf

J’ai commis cette semaine un infanticide. Qu’on se rassure tout de suite, rien qui ne soit répréhensible ni même prévu par le code pénal. J’ai seulement bu un vin jeune, un vin trop jeune, un vin embouteillé il y a seulement un mois.
J’ai des circonstances atténuantes, Mesdames et Messieurs les jurés : à cause du gel de 2016, je suis privé depuis trop longtemps des grands vins blancs secs issus du cépage chenin produits à Montlouis-sur-Loire. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps !

En 2017, grâce à la mise en place de moyens collectifs, et notamment d’hélicoptères brassant les couches d’air pour éviter l’accumulation du froid au niveau des ceps, les vignerons ont sauvé la majeure partie de la récolte. Et on se réjouit donc de voir réapparaître des vins de Montlouis-sur-Loire chez les cavistes !

Le problème avec un infanticide bacchique, c’est qu’au premier nez, le vin semble totalement mort. Rien ! Un mois après sa mise en bouteilles, le vin est fermé et ne s’exprime pas spontanément. Une seule solution pour le ranimer : la carafe. Je l’ai donc carafé et secoué énergiquement jusqu’à ce qu’il pousse son premier cri. Miracle ! Ça sentait les fleurs blanches avec une note de pâtisseries aux amandes et une pointe d’agrumes. C’était une odeur délicieusement gourmande.

En bouche, c’est un vin très sec, minéral, presque salin. De l’ampleur, de la profondeur, une belle longueur en bouche. La note finale citronnée est discrète et rafraichissante.

De toute évidence, le nouveau-né s’est révélé très prometteur !

Il sera très bon dans quelques mois, mais il sera surtout exquis dans 3 ou 5 ans et sublime dans 10 ans !

Je l’ai dégusté avec des amandes de mer et l’accord était intéressant. Cette cuvée ferait un très beau mariage avec des poissons, des filets de rouget ou un dos de cabillaud par exemple.

Eclipsée quelques temps des rayons faute de volumes disponibles, l’AOC Montlouis-sur-Loire est de retour en force. Et ça fait plaisir !

Montlouis-sur-Loire 2017, Touche Mitaine, Domaine Le Rocher des Violettes

34, rue de la roche

37150 Dierre

Tél. : 02 47 23 52 08

http://www.lerocherdesviolettes.com

Sur Facebook :

https://www.facebook.com/Le-Rocher-des-Violettes-140132359482857/

* 17,00 € à la cave 22 sur vins
22 Rue Néricault Destouches, 37000 Tours,
Tél. : 02 47 66 10 16
Sur Facebook : Facebook.com/22survins/

Print Friendly, PDF & Email