ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Grolleau 2017, Vin de France, Domaine de Montgilet

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation. 

img_3609

Grolleau 2017, Vin de France, Domaine de Montgilet

J’adore le cépage grolleau ! Ce vieux cépage de la Touraine, également présent en Anjou, un temps oublié. Je l’apprécie encore plus lorsqu’il est vinifié en rouge, ce qui est plutôt rare puisque l’essentiel du grolleau permet d’élaborer des vins rosés. J’avais déjà confessé ici ma passion pour le grolleau.

Récemment, j’ai eu l’occasion de déguster à l’aveugle un grolleau rouge. En raison de la très faible quantité de tanins que concentre ce cépage, le grolleau est réputé pour donner de « petits » vins « de soif ». Mais autant l’avouer, cette dégustation à l’aveugle m’a totalement déboussolé… J’étais bien loin de ce cliché du « petit » vin.

Au nez j’ai cru qu’il s’agissait d’un cabernet franc de bonne facture. Perdu ! En bouche j’ai pensé à un gamay concentré et bien mûr. Encore perdu !

Il s’agissait du Grolleau 2017 du domaine de Montgilet, un vin qui a mûri sur les schistes angevins, tout près de l’AOC Côteaux de l’Aubance.

Je connais bien ce vin pour en acheter chaque année lorsque Victor et Vincent Lebreton, du Domaine de Montgilet, viennent visiter la Touraine à l’occasion de Vitiloire. C’est la première fois que je le dégustais à l’aveugle et j’ai été totalement bluffé. C’est de la bombe !!!

Floral et épicé, le nez est complexe.

En bouche on est d’abord frappé par l’incroyable paradoxe entre une structure légère, assez peu tannique, et une puissance et une complexité aromatique.

Des arômes de cerises bien mûrs, des notes d’épice (poivre et réglisse), de violette, des notes de torréfaction… C’est une véritable explosion en bouche !

Et finalement, sur une dernière note de groseille, le vin laisse la bouche incroyablement fraîche, toute disposée à re-déguster un second verre.

La bouteille est vendue 6 € à la Vinothèque de Tours. « 6 € ? » J’ai reposé la question pour être sûr que j’avais bien compris. Oui, 6 €. Autant dire que parmi toutes les bouteilles du week-end dégustées jusqu’à présent, c’est de loin le meilleur rapport qualité-prix !

Quand les beaux jours seront revenus, on pourra le déguster un peu frais contrairement à des vins plus tanniques qui ne supportent pas le froid.

Sur un pique-nique, à l’apéro, autour d’un cocktail dinatoire entre amis… c’est le vin idéal !

Il s’accommodera également très bien de grillades.

Mais je vous recommande de passer à la Vinothèque avant moi : je risque de rafler le stock !

Grolleau 2017, Vin de France, Domaine de Montgilet
10 chemin Montgilet

49610 Juigné sur Loire

Tél. : 02 41 91 90 48
http://www.montgilet.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/Domaine-de-Montgilet-1341831909239802/


* 6 € à la Vinothèque
16, rue Michelet
37000 Tours
Tél. : 02.47.64.75.27
http://www.vinotheque-tours.fr
Sur Facebook :
https://www.facebook.com/LaVinothequeDeTours/


Print Friendly, PDF & Email