L'actualité Tourangelle à la bonne température
ArticleChroniquesChroniques-Société

La Bouteille du week-end : Chinon rouge 2016, Cuvée des Closeaux, Thierry Landry

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation. 

Je vous ai trouvé cette semaine le vin parfait entre deux réveillons : un vin plein de fruit et d’énergie qui vous permettra de recharger les batteries !

 

img_3452

Si chaque semaine cette chronique vous cite un des cavistes de Tours chez lequel on peut retrouver [la bouteille du week-end], c’est parce que les cavistes ont une mission salutaire et essentielle : ce sont des dénicheurs de talents !

Même quand, comme moi, on croit connaître un peu le Val de Loire et ses vignerons, il se trouvera toujours un caviste pour vous émerveiller d’une nouvelle pépite ! Cette semaine, c’est Patrick, à La Cav’par 3, rue Courteline, qui a éveillé ma curiosité sur un vigneron de Chinon. Pas le plus connu, pas le plus en vue, sans doute même l’un des plus discrets. Mais un vigneron à suivre : Thierry Landry.

Sa cuvée des Closeaux 2016 est une vraie merveille.

Le nez, sur la framboise, est d’abord un peu discret et incite à carafer la bouteille pour que ses arômes s’expriment mieux.

En bouche, c’est une explosion immédiate de petits fruits rouges : des groseilles, des framboises, de la fraise, des bonbons acidulés.

C’est un vin plein de fruit et d’énergie. En langage technique on appelle ça un vin « glou-glou », un vin qui ne demande qu’à être bu.

En fin de bouche, il devient plus sérieux avec une belle persistance aromatique sur la violette et le cacao.

« Tu verras, m’a dit Patrick, le caviste de la Cav’par 3, c’est un vrai vin léger. Mais attention !, a-t-il cru bon d’ajouter, ce n’est pas du tout péjoratif ». Car en effet c’est un vin facile, un vin léger, un vin de soif. Et en effet ce ne sont pas des qualificatifs péjoratifs. Bien au contraire. On a, plus souvent qu’on ne croit, besoin de ces vins de soif et de fruit.

Pour les fêtes de fin d’année, il faut absolument avoir quelques bouteilles de ce genre de vin dans sa cave. Non pas pour les réveillons… mais pour les lendemains de réveillon !

En famille ou entre amis, autour des restes de dinde froide ou d’une assiette de charcuterie, on pourra reprendre des forces, recharger les batteries, avec ce Chinon qui a concentré en lui toutes les heures d’ensoleillement du millésime 2016.

Un degré en plus :

Chinon rouge 2016, Cuvée des Closeaux, Thierry Landry

72 Route de Turpenay

37500 Chinon

Tél. : 02 47 81 22 21

* Retrouvez Thierry Landry et plein d’autres vignerons bio tourangeaux au Salon Biotyfoule samedi 25 et dimanche 26 novembre à l’hôtel de ville de Tours

http://www.biotyfoule.org

8,40 € TTC à La Cav’Par 3,

4 Rue Georges Courteline,

37000 Tours

Tél. : 02.47.38.71.95

Sur Facebook : https://www.facebook.com/pg/La-Cavpar-3-162730313793742