L'actualité Tourangelle à la bonne température
ArticleA la uneCulture

Terres du Son annonce la couleur pour 2018

Festival d’ampleur régional devenu incontournable au long de ses 13 années d’existence, Terres du Son prépare déjà l’édition 2018.

Mis en concurrence avec l’American Festival qui joue de plus en plus la carte concerts, Terres du Son est obligé de s’adapter face à ce nouveau mastodonte. Première conséquence, l’ASSO a privilégié l’option de ne pas se retrouver le même week-end que l’American. Il faut dire qu’avec Deep Purple et Lenny Kravitz d’annoncés, le festival rock de Tours Evénements a de nouveau visé gros.

Et si les deux événements ne sont pas exactement sur le même créneau, avec deux événements d’ampleur rapprochés (et le prix de places qui vont avec), certains amateurs de concerts et de musique feront certainement un choix entre les deux.

Pas question donc pour l’ASSO de se retrouver le même week-end que l’American Festival (ce qui s’est passé en 2017) et comme Tours Evénements a d’ores et déjà bloqué ses dates, l’Asso a avancé son événement au premier week-end plein de juillet, soit du 06 au 08 juillet 2018. Une modification motivée également par la Coupe du Monde de Football dont la finale est prévue le 15 juillet 2018, l’ASSO souhaitant éviter revivre l’expérience de l’Euro 2016 et de la finale avec la France qui avait vidé le festival de son public.

Autre modification de taille, alors que traditionnellement les premiers noms du festival sont annoncés en février précédent, cette année l’ASSO a annoncé les premiers artistes à l’approche de Noël, histoire de donner des envies de cadeaux ou de plaisir personnel en ces fêtes de fin d’année.

Que retenir des premiers noms alors ?

Roméo Elvis, Amadou et Mariam, Joris Delacroix… Terres du Son 2018 ressemblera bien à Terres du Son. Ici, pas question d’avoir un festival spécialisé, l’ASSO veut un événement le plus éclectique possible afin d’aller chercher différents publics. Une recette qui a fait son succès par le passé et qui est devenue la carte d’identité du festival aux côtés de son aspect éco-responsable.

Ne pouvant attirer financièrement des grands artistes nationaux ou internationaux de premier rang qui à eux seuls permettraient de remplir la jauge, Terres du Son réussit néanmoins à tirer son épingle du jeu en faisant venir des artistes prometteurs et porteurs avec une base-fans solide, dans différents univers artistiques.

Parmi les premiers noms annoncés on a donc du rap avec le belge qui monte Roméo Elvis (que nous avions rencontré au Printemps de Bourges cette année), le dj Joris Delacroix, citons également le groupe BCUC et ses rythmes traditionnels sud-africains qui s’est notamment fait connaître en France avec un passage remarqué aux Transmusicales de Rennes l’an passé. Du rock-psyché et du Garage seront aussi à l’honneur avec les groupes Vox Low et Villejuif Underground.

A la fois musique afro et variété, le duo Amadou et Mariam constitue pour le moment le groupe grand public de cette édition, tandis que la caution jazz sera assurée par Gregory Porter, en digne héritier des stars Nate King Cole ou Marvin Gaye.

Renseignements et billetterie sur le site de Terres du Son