L'actualité Tourangelle à la bonne température
A la uneChroniques

Signes des Temps #146 : Publicité mensongère pour la guinguette de Tours

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Un coucher de Soleil, c’est un moment de poésie intense… Même si aucun scientifique ne s’est penché sur la question, il y a au moins autant d’histoires d’amour qui ont commencé au moment où l’astre du jour a rejoint l’horizon que lorsque que les premières notes de la BO Dirty Dancing ont retenti dans une soirée.

Bref, un coucher de Soleil c’est sacré… C’est ce moment où le ciel vire du bleu au rose, cet instant où une photo n’a pas besoin d’un filtre Instagram pour être belle, ce moment de la journée que tu redoutes en hiver parce qu’il arrive trop tôt et que tu bénis en été parce qu’il annonce l’imminence du feu d’artifice.

Dès l’école, on parle du coucher de Soleil : on apprend alors qu’il faut tourner la tête vers l’Ouest pour l’apprécier… Et que le matin, c’est de l’autre côté – à l’Est – que le spectacle commence. A Tours, direction le Pont Wilson, l’Île Simon, l’Île Balzac ou le haut de la Tour Charlemagne pour trouver les plus beaux sports d’observation. Un verre à la main, la vue depuis la guinguette fait aussi partie des incontournables.

Mais voilà, cette année il semble y avoir eu un petit changement de programme… Sur l’affiche officielle de Tours-sur-Loire, le Soleil ne se couche par à l’Ouest mais au Nord… Vraiment plein Nord, côté Place Choiseul… C’est comme si demain le Japon, traditionnellement pays du Soleil levant, se faisait détrôner par l’Afrique du Sud.

Alors pourquoi ce Soleil couchant au Nord sur une affiche ? Un effet de style, sans doute. Ou alors le maire de St-Cyr-sur-Loire Philippe Briand a exigé cette lubie graphique pour que le regard se porte vers sa ville et donne envie de traverser la Loire pour aller y flâner. Sollicités, les pros de l’espace Michel Chevalet et Claudie Haigneré l’affirment : même en cas de nouveau big bang, une telle modification d’orbite est impossible. Selon Evelyne Dhéliat, un coucher de Soleil au Nord n’entraînerait pas de réduction significative du réchauffement climatique, Dany Boon jure que lui et les ch’tis n’ont jamais fait de lobbying auprès du service com’ de la ville de Tours pour obtenir cette faveur… En fait, il n’y a que Donald Trump pour tweeter que le Soleil qui se couche à l’Ouest ce n’est qu’une vaste fake news.

Mais attendez, est-ce qu’on s’intéresse bien à l’essentiel là ? Est-ce si grave de voir un Soleil mal placé sur l’affiche d’un événement festif ? La Terre va-t-elle s’arrêter de tourner ? La réponse est « non », 365 fois « non », comme le nombre de couchers de Soleil dans une année. Le problème c’est plutôt qu’il manque les arbres sur cette pub. Ok, les deux saules pleureurs de la guinguette principale ont disparu mais il reste encore plein de beaux troncs feuillus en bord du fleuve. Ils ont été gommés, et on aperçoit juste quelques bouts de verdure en arrière-plan, sur la rive Nord du fleuve. Mesdames et messieurs les graphistes, faites ce que vous voulez avec le Soleil mais, s’il vous plait, ne gommez pas nos arbres du paysage* !

*On notera qu’il s’agit là d’une récidive. En 2017, une affiche de l’Office du Tourisme faisant la promotion de Tours-sur-Loire et visible jusque dans le métro parisien avait elle aussi subitement rasé tous les arbres des quais.


Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email