• Tours Métropole
  • CDNT
  • Tours Métropole
  • CDNT

Signes des Temps #261 – Coussins 4 étoiles

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

241855435_899794360966397_2168173488368190297_n

Un pain au chocolat est-il meilleur lorsqu’il coûte 2€ au centre de Paris ou 1€20 à Tours ? Un litre d’essence nous permet-il d’aller plus loin si on le paie 1€98 à Monnaie ou 1€56 à Carrefour ? Un coussin est-il plus confortable si il supporte notre corps dans un hôtel 4 étoiles ou sur notre canapé défraîchi et ravagé par les griffures du chat ? Evidemment que non. En tout cas, pas forcément.

Le prix ça compte. Le cadre environnant ça compte. Mais la qualité initiale du produit ça compte aussi. Celle de la pâte feuilletée, de la barre chocolatée, du mélange pétrolier ou encore celle du tissu. Et n’oublions pas l’atmosphère. Le tout est de se sentir à l’aise et ça c’est le résultat d’une somme de critères qui vont varier selon notre personnalité, et peut-être même selon les moments de notre vie.

Exposés au soleil à Porte de Loire, ces coussins ont l’air confortables mais bien inutiles, échoués dans une vitrine, derrière un rideau. Est-ce une œuvre d’art ? Ne riez pas, je demande ! Rappelez-vous, un artiste a bien vendu des milliers d’euros une banane accrochée au mur avec du gros scotch. Alors une sculpture de coussins… pourquoi pas ?

Regardez : l’accord de couleurs est presque harmonieux, l’agencement presque régulier. Tout serait dans le presque. Un ordre apparent mais un désordre latent. Allégorie de l’époque pandémique pré-présidentielle que l’on vit (ou subit, c’est selon). On ne l’attendait pas sur ce créneau l’hôtel 4 étoiles de Tours siglé Hilton et pourtant le voici qui plonge la tête la première dans l’art contemporain conceptuel. A moins que la présence de ces coussins ne soit qu’un acte décoratif paresseux pour donner l’illusion d’une vitrine vivante au pied d’un bâtiment fade.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !