L'actualité Tourangelle à la bonne température
ArticleA la uneSport

La salle Grenon va faire sa mue

(c) Pascal Montagne

Le projet est d’ampleur et s’il va au bout, le Tours Volley Ball disposera d’un outil entièrement rénové, moderne. Un outil à la hauteur des ambitions du club tourangeau qui entend être moteur de son développement mais aussi du volley en général.

(c) Pascal Montagne
(c) Pascal Montagne

Construite au début des années 50 et entrée en fonction en 1954, la salle Robert Grenon, l’antre du Tours Volley Ball, a connu plusieurs vies en plus de soixante ans d’existence. Initialement prévue pour le basket et le club de l’ASPO, la salle tourangelle est devenue un temple du volley avec le TVB. Une salle qui a connu déjà plusieurs rénovations ces quinze dernières années mais qui devrait en connaître une nouvelle d’ampleur, lui permettant de devenir une salle moderne et fonctionnelle, répondant aux critères actuels du sport professionnel mais pas seulement.

Répondre aux normes internationales

Le projet porté par le Tours Volley Ball est scindé en deux étapes. La première, la plus urgente, la rénovation de la salle en elle-même, afin de répondre aux critères des fédérations de volley internationales. Ainsi, dès la fin de la saison sportive 2017-2018, les ballons laisseront place aux outils de chantier. L’objectif : élargir la zone de jeu, actuellement trop étroite et qui nécessite une dérogation pour les matchs européens, notamment en Ligue des Champions, pour laquelle le club tourangeau s’est fixé l’objectif de se qualifier en fin de saison. « Notre dérogation arrive à son terme en fin de saison, il faut donc agir vite » indique Pascal Foussard, le directeur du club tourangeau. Les normes européennes nécessitent en effet une largeur de jeu de 23 mètres minimum, là où la salle Grenon n’en propose aujourd’hui que 20. Trois petits mètres qui changent tout et pour lesquels il faut engager de lourds travaux. Si le financement de ceux-ci , d’un montant de 900 000 euros, doit encore être validé par les collectivités publiques à commencer par le conseil municipal de Tours, le projet semble être vu favorablement.

Et pour grappiller les mètres manquants, les travaux qui doivent s’étaler entre mai et septembre 2018, élèveront le sol de 70 cm afin de gagner en largeur sur la première rangée de loges qui seront détruites. Dans le même temps, afin de conserver la capacité de 3000 places assises, répondant aux normes internationales, de nouvelles loges vitrées seront construites en haut des tribunes. Un nouvel éclairage LED devrait également être installé pour remplacer les vieillissantes installations actuelles, qui nécessitent une chauffe de 20 minutes à chaque mise en service.

20171120_162926

Un équipement de proximité

Une première étape qui en appelle une autre. Bien dans sa salle et au palais des sports, le TVB nourrit en effet l’ambition d’une rénovation plus globale, chiffrée au total aux alentours de 3,5 millions d’euros et envisagée d’ici 2020.

Si le projet n’est pas encore définitivement validé, celui-ci se veut alléchant. « Le palais des sports est un superbe outil dans lequel nous voulons rester pour plusieurs raisons : parce qu’il fait partie de notre histoire, mais aussi parce qu’il est en plus en centre-ville et répond également à une fonction d’équipement de proximité, ce qui est important pour le secteur fédéral » explique Pascal Foussard. Un secteur fédéral qui n’en finit pas de s’agrandir au sein du club tourangeau, avec à la clé quelques problèmes de place que le TVB veut résoudre par un agrandissement  : « Nous voulons construire deux terrains à l’emplacement de la salle Danton, cela nous permettrait de répondre à une demande de jeunes de plus en plus nombreux à vouloir s’inscrire et qu’on ne peut pas forcément accueillir faute de place aujourd’hui ».

Un secteur fédéral indispensable dans le développement du club et qui répond à un travail mené depuis plusieurs années : « Nous avons un projet social autour de la pratique du volley. Nous avons des classes en horaires aménagées en collège et lycée, nous intervenons dans tous les niveaux scolaires. Nous ouvrons également une section senior pour les plus de soixante ans… La rénovation du palais des sports doit nous permettre de poursuivre ce travail.

img_7866

Un lieu de vie

Club numéro 1 en Indre-et-Loire en terme de résultats sportifs, le TVB e veut un club impliqué également dans le département. « Si on veut que le club continue d’avancer, il faut qu’il soit connecté au territoire, qu’il touche la population les soirs de matchs mais aussi le reste du temps ».

Et pour toucher les Tourangeaux en dehors des matchs, l’idée est également de faire du palais des sports un lieu de vie. Dans le projet de rénovation il y a ainsi l’installation d’un bar ou d’un restaurant, d’une bibliothèque, ou encore d’une boutique du club. De quoi faire franchir une nouvelle étape au TVB mais aussi au volley en général. « Il y a les JO de 2024 à Paris qui arrivent et on sait que cela peut avoir des retombées sur les sports, il faut donc que l’on ne rate pas le train et cela passe par des projets de développement comme cela qui permettront d’accueillir des équipes nationales par exemple » note Pascal Foussard.