A la unePolitique

Objectif Maire : Notre entretien grand format avec Christophe Bouchet

A l’occasion du 2e tour des élections municipales à Tours, la Rédaction de 37 degrés et Info Tours.fr vous propose un entretien long format avec les candidats en lice. Premier volet avec l’interview de Christophe Bouchet de la liste « Tours Nous Rassemble. »

Nous remercions chaleureusement notre partenaire Arkham Studio qui a nous a mis à disposition ses locaux et qui assure la réalisation et la technique de l’émission.

 

Le résumé de l’entretien de Christophe Bouchet

A moins d’une semaine du 2e tour, ce dernier s’est montré à l’aise dans l’exercice, sûr de ses propos, assumant son bilan, mais aussi en assumant pleinement les évolutions dans sa politique, comme sur les grands projets.

La gestion du pouvoir

D’abord interrogé sur son alliance de l’entre deux tours avec la liste de Benoist Pierre (12,67% des voix au 1er tour), Christophe Bouchet a réaffirmé ce qu’il répète depuis maintenant 3 semaines : A savoir que son rassemblement avec Benoist Pierre serait naturel et cohérent, les deux hommes étant sur un espace politique proche. Quant à savoir si sa liste hétéroclite restera unie, une fois au pouvoir, Christophe Bouchet l’affirme haut et fort, expliquant que les malentendus passés sont derrière.

La gestion du pouvoir se fait au sein de la majorité municipale qui se dégagera mais devra également intégrer de plus en plus les habitants dans les prises des décisions. Si Christophe Bouchet dit ne pas croire à la démocratie permanente, contrairement à son adversaire Emmanuel Denis, il reconnait néanmoins qu’il faudra plus intégrer les habitants, notamment en ce qui concerne les grands projets. Il a également intégré dans son projet politique un budget participatif à hauteur de 2 millions d’euros par an, dont la moitié pour des projets environnementaux inscrits au sein d’un nouveau label « Envies de Vert », dont on comprend qu’il est inspiré directement « d’Envies de Loire », le projet de concertation d’aménagements des Bords de Loire que Christophe Bouchet avait porté en 2017 lorsqu’il était adjoint au Rayonnement de Serge Babary. Un label qui permet également au candidat d’occuper le terrain du thème de l’écologie.

La santé et le CHU

En tant que maire de Tours, Christophe Bouchet est actuellement président du conseil de surveillance du CHU de Tours. Un rôle qui reviendra également au futur maire. La crise du Covid a modifié les choses en ce qui concerne l’hôpital tourangeau. Alors qu’un plan de restructuration « Trousseau 2026 » avait été engagé, ce dernier va finalement être modifié : que des chambres simples (plus de doubles), des lits qui s’adaptent à différents services pour répondre à d’éventuels pics… En ce qui concerne le personnel soignant, Christophe Bouchet s’est dit favorable à une augmentation des revenus.

Plus largement, Christophe Bouchet appelle à une large cohérence entre le CHU, l’Université et les Collectivités Publiques.

Le tramway revu à la baisse et le regard vers l’est de la métropole.

Alors que Tours Métropole avait acté en 2018, un tracé de deuxième ligne de tramway entre Chambray et La Riche, un projet soutenu par Christophe Bouchet jusqu’à il y a peu, ce dernier prône désormais en raison des difficultés économiques probables à venir à cause du coronavirus, la création d’un tronçon Verdun-Trousseau uniquement.

« On abandonne pas le reste » nuance-t-il, mais revoit les projets à plus tard, sans forcément privilégier un passage à l’ouest et La Riche comme prévu au départ. Pour Christophe Bouchet, c’est plutôt vers l’est que la Métropole doit se développer et répondre aux besoins d’infrastructures au regard des mobilités nombreuses entre Amboise, Montlouis, La Ville aux Dames… et le cœur de l’agglomération.

Aéroport : Christophe Bouchet pas opposé aux subventions de passagers

Concernant l’aéroport, Christophe Bouchet s’est dit pas farouchement opposé aux subventions des passagers, contrairement à Emmanuel Denis. « Aujourd’hui on finance 13,50 euros par billet, il faut voir ce que ça rapporte au territoire » a-t-il expliqué en précisant que pour que le système marche, il faudra développer dans la prochaine délégation de gestion (à partir de 2022), des lignes entrantes faisant venir des touristes alors qu’aujourd’hui 70% des passagers sont plutôt des Tourangeaux qui partent en séjour ou vacances.

Culture et sport

Ces deux thèmes peu abordés pendant la campagne ont été évoqués également rapidement. Concernant le premier, Christophe Bouchet a défendu notamment l’idée d’une culture source d’attractivité sur le territoire, tout comme le sport. Concernant ce dernier, il a rappelé sa vision de l’action des collectivités qui doit selon lui se limiter essentiellement au développement des infrastructures.


Retrouvez également Objectif Maire avec Emmanuel Denis ici

Print Friendly, PDF & Email