• CDNT
  • CDNT

Le baromètre des clubs tourangeaux pour 2021

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Au cours d’une saison sportive fortement impactée par la Covid-19, entre reports de matchs, saisons tronquées, mises sur pause, matchs à huis-clos… les clubs d’élite tourangeaux doivent faire preuve d’adaptation pour rester compétitifs, d’autant plus que l’incertitude règne concernant les fins de saisons. Dans certains sports, les formules ont ainsi été revues avec l’espoir de pouvoir les mener au bout. Pas facile dès lors de faire face, d’autant plus que l’impact est également financier avec des risques pour l’avenir. Petite revue de l’état de forme des principaux clubs de Touraine…

Le TVB : tout pour le championnat

Le TVB aborde 2021, comme chaque année, avec de l’ambition. Mais si d’ordinaire à cette époque de la saison, les volleyeurs tourangeaux programment une montée en puissance pour le afin d’aborder les phases finales du championnat et de la coupe de France, voire pour les saisons les plus prolifiques celles européennes comme en 2017 en Coupe de la CEV, cette année les regards seront essentiellement pour ne pas dire seulement tournés vers le championnat. La Coupe de France a en effet été annulée pour alléger le calendrier au regard de la crise sanitaire. Côté Ligue des Champions, il reste encore 3 matchs à jouer en mode tournoi, mais les deux défaites à domicile lors du tournoi aller contre Pérouse et Civitanova, hypothèquent sérieusement les chances de qualification. Néanmoins ces matchs européens auront permis au TVB de se jauger et de montrer tout le potentiel de son effectif. C’est d’ailleurs à la suite de ces deux matchs de haut niveau que le déclic est arrivé pour le pointu biélorusse Udrys, arrivé en octobre en Touraine et auteur d’une très belle fin d’année 2020. De bonne augure pour la suite du championnat où le TVB pointe actuellement à la 4e place mais avec 4 matchs reportés, soit plus que n’importe quelle autre équipe.

En coulisses, l’actualité sera intense également. Suite à l’élection de son président Yves Bouget à la tête de la Ligue Nationale de Volley en décembre, ce dernier a en effet démissionné de son poste au sein du club de Tours pour éviter tout conflit d’intérêt. Un nouveau président va rapidement être élu, avec l’espérance d’une stabilité et d’une continuité au sein du club.

Objectif play-off pour le CTHB

Du côté de Chambray et des joueuses du CTHB, le calendrier du championnat a connu de profonds changements. Alors qu’initialement seule une saison régulière était prévue, les nombreux reports de matchs ont obligé la Ligue en accord avec les clubs d’envisager une nouvelle formule. A l’issue de la phase aller, les 8 premières équipes iront en play-off, tandis que les 6 autres s’affronteront en play-down pour éviter la dernière place synonyme de descente.

Actuellement 9e mais avec seulement 6 matchs joués (contre 9 au maximum pour les équipes n’ayant pas eu de report ou les ayant joué), les Chambraisiennes peuvent légitimement espérer finir dans les 8 premiers, surtout au regard des bonnes prestations réalisées depuis le début de saison. Petit bonus, le CTHB pourra de nouveau dès ce mois de janvier retrouver sa salle habituelle, après les travaux d’extension et l’ajout d’une deuxième tribune. Avec l’espoir de retrouver rapidement son fidèle public.

L’UTBM vise la montée

L’UTBM a également vu son calendrier être modifié pour cause de la crise sanitaire et des matchs reportés. A l’inverse du handball en revanche, le choix a été fait d’annuler les play-offs au profit de la saison régulière.

A l’issue de la première phase, les cinq équipes premières des poules A et B s’affronteront en poule dans la phase 2, à l’issue de laquelle les deux premiers monteront en Pro B. Si jamais la crise sanitaire empêchait d’aller au bout de cette nouvelle formule, les montées seraient validées pour les premiers de chaque poule de la phase 1. Une place qu’occupe actuellement l’UTBM dans la poule A après un très beau début de saison. Une place que les basketteurs tourangeaux chercheront donc coûte que coûte à conserver pour se donner toutes les chances d’accéder à la Pro B, l’objectif affiché en début de saison.

Les Remparts de Tours dans l’attente d’un nouveau départ

Deux matchs, c’est pour l’instant tout ce qu’ont pu se mettre sous les patins les joueurs des Remparts de Tours. La saison à peine commencée, celle-ci fut en effet stoppée brusquement par l’annonce du deuxième confinement automnal. Le temps pour les hockeyeurs tourangeaux de signer une belle victoire inaugurale à Strasbourg (1-5), leur permettant d’effacer les trois points de pénalité infligés par la commission de gestion financière, mais aussi de subir une défaite à Epinal (5-2). La saison pourrait redémarrer au mieux fin janvier, sur un format modifié là-encore. Pour boucler la saison, la FFHG opterait en effet pour la suppression des play-offs et une fin de championnat sans montée ni descente. Tout ceci reste à confirmer dans les tous prochains jours néanmoins.

Opération maintien pour les filles du TT Joué-lès-Tours

A la mi-saison, les joueuses du TT Joué-lès-Tours, pointent à l’avant-dernière place avec 6 défaites au compteur en autant de matchs de Pro A de tennis de table. L’objectif affiché en début de saison de se retrouver dans les 8 premières équipes de France, apparaît désormais difficile à atteindre. Néanmoins, les Jocondiennes peuvent maintenir l’espoir d’un maintien dans l’Elite nationale. Certaines défaites sont en effet encourageantes pour l’équipe jocondienne qui lutte avec ses armes et pour un club qui a gardé son cap de former des jeunes joueuses plutôt que de composer une équipe faite de joueuses étrangères expérimentées.

La 4S Tours vise le haut de tableau

La 4S Tours a plutôt affiché un beau visage sur la fin de l’année 2020 malgré une dernière défaite à Roanne. Lors de la journée précédente Lilian Bardet et ses coéquipiers étaient notamment venus à bout de Miramas. 5e au classement de Pro B, l’équipe tourangelle garde son objectif de jouer le haut de tableau, même si pour la montée en Elite, ce sera compliqué cette année puisqu’une seule équipe montera, celle arrivée en tête de la saison régulière.

Le Tours FC veut poursuivre son renouveau

Un nouveau président-délégué en la personne de Guillaume Barré, une dette divisée par deux, l’arrivée d’un nouveau sponsor-investisseur… En coulisses le redressement du Tours FC a connu plusieurs signaux positifs depuis l’été 2020. Sur le terrain en revanche, l’équipe du coach El Ouardani pointe à une modeste 6e place. La faute à un début de saison rendu compliqué par le départ de plusieurs joueurs suite à l’interdiction de montée en National 2. Pourtant les espoirs restent permis car avant l’arrêt de la compétition lors du deuxième confinement, le Tours FC avait montré un meilleur visage, laissant entrevoir une montée en puissance. A seulement 5 points du leader et avec un match en moins, tous les espoirs d’une remontée en N2, prémice à celle en N1 souhaitée dans les deux ans restent donc permis.

A noter pour le moment la très belle 3e place dans cette même poule d’Avoine, suivi de près par le FC Ouest-Tourangeau (4e). L’équipe de Montlouis est elle pour l’instant 11e de la poule.

L’US Tours pour l’instant bien en place

Privés de terrain également depuis fin octobre, les joueurs de l’US Tours pourraient néanmoins en fin de saison profiter de la crise sanitaire et de l’arrêt de la saison. En effet, la FFR a décidé d’annuler les play-offs en fin de saison. Conséquence, les premiers de chaque poule devraient monter directement en Fédérale 2. Une place occupée pour le moment par l’US Tours au terme des 6 matchs qui ont pu se jouer. Les rugbymen tourangeaux n’ont pour l’heure pas connus la défaite. Reste à savoir si la dynamique de l’automne sera la même au moment de la reprise des compétitions qui n’est pas attendue avant février…

Dans la même poule que l’UST, Chinon occupe actuellement la 9e place, tandis que l’US Joué se classe pour le moment dernier.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !