A la uneCulture

L’Atlas des Régions Naturelles : un nouveau regard sur les territoires

Avec l’Atlas des Régions Naturelles, Eric Tabuchi et Nelly Monnier livrent un regard nouveau sur les territoires de France. Leur travail photographique impressionnant, doublé sur la partie tourangelle par une exposition au CCC OD qui sera accessible dès la sortie du confinement, ouvrent en effet de nouveaux regards sur l’identité des territoires…

Comment voyager en ces temps de déplacements restreints ? En ligne, il y a presque autant de choix que de possibilités de clics, c’est un fait. Des voyages par procuration, à regarder les paysages des pays chauds, de plages, de montagnes, à l’étranger, en France aussi…  Loin des images (parfois surfaites) de ces quantités innombrables de paysages perçus souvent comme féeriques, il y a également l’Atlas des Régions Naturelles d’Eric Tabuchi et Nelly Monnier. Un site qui propose 25 000 photos de France et quelques centaines de Touraine, sous forme d’un inventaire singulier.

Cliquez ici pour découvrir et consulter l’Atlas des Régions Naturelles

Depuis début novembre, le public aurait dû découvrir les 250 photos issues de Touraine. Le CCC OD aurait du inaugurer en effet une très belle exposition issue de ce travail photographique en Touraine. 250 clichés découpés en 5 grandes régions naturelles (la Gâtine tourangelle, la Gâtine de Loches, le Val de Loire tourangeau, le Richelais et le Plateau de Sainte-Maure), le zonage choisi par Eric Tabuchi. Des régions naturelles, sans repères administratifs, mais perçues entités naturelles, issues d’un héritage historique et culturel.  Du Richelais à la gâtine tourangelle, les paysages du quotidien sont mis en avant.

Eric Tabuchi qui s’est lancé dans ce travail titanesque d’inventaire sur toute la France en 2017, se détourne ainsi dans cet atlas de l’architecture monumentale et remarquable pour s’intéresser à celle plus discrète du quotidien. Ici une grange, là une station abandonnée, un transformateur Edf, des maisons particulières, des immeubles, des ponts… autant d’éléments forgeant l’identité des territoires en question.

Le procédé est le même à chaque fois avec une photo par objet et sujet, sans humain (ou quasiment), dont la présence n’est visible qu’à travers le paysage façonné. Les clichés sont répertoriés ensuite par territoires, mais aussi par formes, couleurs, séries (maisons, zones commerciales…) et accessibles sur l’atlas en ligne à travers toutes ces entrées.

Une lecture conceptuelle qui ouvre à la réflexion sur les notions d’aménagement du territoire mais aussi sur les mutations et les évolutions. Il en ressort un aspect général assez pittoresque mais qui enseigne finalement beaucoup sur chaque territoire.

A noter que l’exposition au CCC OD sera visible dès que le centre d’art rouvrira et ce jusqu’au 28 mars 2021. Une exposition (et un site) réalisée en collaboration avec le CAUE 37, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement d’Indre-et-Loire.

Print Friendly, PDF & Email