A la uneCulture

L’Atlas des Régions Naturelles : un excellent argument pour aller à la réouverture du CCC OD

Comme beaucoup de lieux culturels (voir notre carte sur Info Tours), ce mercredi, le CCC OD rouvre ses portes. L’occasion d’aller découvrir les expositions installées ces derniers mois et qui sont restées pour l’heure peu ou pas visibles du public.

Durant tout le temps de la fermeture, les équipes du CCC OD ont essayé en effet de maintenir un lien avec le public. Que ce soit à travers l’exposition dans la Nef, « Times in collapse » de Nicolas Llmas, visible des vitres extérieures, ou encore « La partition d’un instant » du duo « Hors-studio » composé des tourangelles Rebecca Fezard et Elodie Michaud qui orne les petites galeries donnant sur l’extérieur. Des expositions visibles des passants ou commentées en visites sur réservation également. De quoi maintenir une petite activité en attendant une réouverture attendue.

Pour cette réouverture, le public pourra découvrir de plus près les expositions citées ci-dessus donc. Dans la Galerie Blanche « Etendue, corps, espace » en hommage à Olivier Debré a également été prolongée jusqu’au 30 mai, tout comme « Odyssées » de Marie-Anita Gaube qui présente dans la galerie noire des grands formats figuratifs (jusqu’au 27 juin).

Et puis il y a l’Atlas des Régions Naturelles, d’Eric Tabuchi (avec Nelly Monnier) qui livre un regard nouveau sur les territoires de France. Un travail photographique impressionnant disponible en ligne, proposant 25 000 photos de France, sous forme d’un inventaire singulier.

Cliquez ici pour découvrir et consulter l’Atlas des Régions Naturelles

Pour l’exposition au CCC OD ce sont 250 clichés découpés en 5 grandes régions naturelles de Touraine (la Gâtine tourangelle, la Gâtine de Loches, le Val de Loire tourangeau, le Richelais et le Plateau de Sainte-Maure) qui ont été sélectionnés. Un zonage en régions naturelles, sans repères administratifs, mais perçues comme entités naturelles, issues d’un héritage historique et culturel.  Du Richelais à la Gâtine tourangelle, les paysages du quotidien sont ainsi mis en avant.

Eric Tabuchi qui s’est lancé dans ce travail titanesque d’inventaire sur toute la France en 2017, se détourne ainsi dans cet atlas de l’architecture monumentale et remarquable pour s’intéresser à celle plus discrète du quotidien. Ici une grange, là une station abandonnée, un transformateur Edf, des maisons particulières, des immeubles, des ponts… autant d’éléments forgeant l’identité des territoires en question.

Le procédé est le même à chaque fois avec une photo par objet et sujet, sans humain (ou quasiment), dont la présence n’est visible qu’à travers le paysage façonné. Les clichés sont répertoriés ensuite par territoires, mais aussi par formes, couleurs, séries (maisons, zones commerciales…) et accessibles sur l’atlas en ligne à travers toutes ces entrées.

Une lecture conceptuelle qui ouvre à la réflexion sur les notions d’aménagement du territoire mais aussi sur les mutations et les évolutions. Il en ressort un aspect général assez pittoresque mais qui enseigne finalement beaucoup sur chaque territoire.

Une exposition originale et singulière, presque familière parfois. Ce serait dommage de ne pas en profiter, d’autant plus que l’entrée au CCC OD est gratuite jusqu’à la fin du mois de mai pour tous les publics…

Toutes les infos sur la réouverture du CCC OD ici

Print Friendly, PDF & Email