A la uneSociété

La Région lance un plan d’urgence pour les étudiants

La Région vient de dévoiler, ce 16 novembre, son plan d’urgence afin de venir en aide aux étudiants les plus précaires. Il s’accompagne de la gratuité totale des transports pour l’ensemble des étudiants et intervient, alors que des questions se posent de nouveau, sur l’implication de l’université elle-même.

Des bénévoles distribuent des biens de première nécessité et de la nourriture aux étudiants restés confinés en mars 2020, dans les résidences universitaires orléanaises. Photo Mourad Guichard

Crise sanitaire oblige, la Région Centre-Val de Loire dégaine une nouvelle série de dispositifs à l’attention des étudiants placés dans une situation de précarité grimpante. « Tant sur un plan matériel que psychique, leur situation s’est passablement dégradée », explique François Bonneau, le président de Région, à l’occasion d’un point presse ce 16 novembre. « Après des échanges avec les organisations étudiantes et la direction de l’université, nous avons décidé de mettre en place des interventions essentielles », ajoute-t-il.

Parmi ces interventions, il y a l’attribution d’une somme de 100 euros au bénéfice de 3000 étudiants parmi les plus précaires. L’ensemble des étudiants de la région bénéficiera de la gratuité des transports (trains et cars Rémi) sur simple présentation d’une attestation indiquant qu’ils effectuent un trajet domicile-université. Un renforcement de la plateforme de jobs étudiants baptisée Jobaviz figure également au programme. « Nous allons combler les manques de personnels dans nos lycées (compétence régionale, NDLR) par l’attribution de missions de plusieurs demi-journées par semaine pour assurer la restauration ou divers travaux, explique François Bonneau. En aidant nos étudiants et en pourvoyant ces emplois vacants et utiles, nous faisons d’une pierre deux coups ».

Mourad Guichard

Lire la suite sur MagCentre

Print Friendly, PDF & Email