A la uneChroniques

[HistLoire] La Foire de Tours à travers les siècles

HistLoire, c’est une chronique régulière sur 37° où nous vous proposerons un petit focus sur un pan d’histoire tourangelle. Ce mois-ci, découvrons l’histoire de la Foire de Tours.

(c) Archives Municipales

Dans quelques jours vous serez des milliers à vous diriger vers le parc des Expositions pour aller profiter en famille ou entre amis de la Foire de Tours. Evénement incontournable du calendrier de la ville, la Foire de Tours revient en effet dès ce week-end. Chaque année, ce sont 250 000 visiteurs estimés qui s’y rendent en effet, que ce soit pour la partie commerçante, la partie festive ou encore son village gargantua, toujours très prisé pour sa convivialité.

La Foire de Tours est ainsi une tradition bien ancrée, héritière d’une histoire de plusieurs siècles. En effet, dès la haute antiquité et au Moyen-âge, des manifestations de type foire sont attestées à Tours. L’origine de la Foire actuelle remonte-t-elle plus directement au XVIe siècle. En 1545, François 1er autorise la ville de Tours à organiser deux foires commerciales franches, comprendre exemptées de taxes afin de favoriser le commerce des produits manufacturés notamment les draps ou la soierie. Tours est en effet alors la capitale de la soie en France mais commence à souffrir de la concurrence lyonnaise. En 1536, François 1er avait autorisé la créaton d’une première manufacture de soie à Lyon, faisant perdre à Tours le monopole qu’elle avait depuis la fin du XVe siècle.

Des foires qui se déroulent deux fois dans l’année, au printemps et à l’automne, sur la place Foire-le-Roi, mais qui seront supprimées au début du XVIIe siècle pour des raisons d’hygiène et sanitaires et notamment la crainte d’épidémies amenées par des visiteurs venus d’ailleurs.

Il faudra attendre la dernière partie du XVIIIe siècle pour que Tours retrouve ses foires, sous la pression des commerçants. A partir de 1782, les foires de mai et d’août se tiennent de nouveau mais le long des bords de Loire autour de l’actuelle place Anatole France. Des foires qui vont connaître un essor nouveau à partir de 1879, année où le Crédit Agricole décide d’exposer du matériel agricole lors de la foire d’août. L’exposition du matériel agricole devant la gare de Tours, va alors faire de Tours une place de choix dans l’univers des foires.

Foire agricole devant la gare au début du XXe siècle (c) Archives Municipales

En 1921, la foire de mai est couplée à une manifestation culturelle et populaire avec fête foraine sur les bords de Loire, bal populaire, et autres animations… Elle prend le nom de « Grande Semaine ». Au début des années 60, elle prend place sur l’embouchure de l’ancien Canal alors bouché.

Relire également : [HistLoire] Au temps du Canal

Fête foraine sur l’ancien canal (c) Archives Municipales

La foire d’août se tient elle aussi devant le Palais des Sports du Sanitas avant de migrer en 1963 à Rochepinard. En 1964, tout y est alors regroupé autour du Parc des Expositions neuf. Depuis la foire de Tours s’y tient toujours chaque année début mai.

(c) Archives Municipales
Print Friendly, PDF & Email