A la uneSport

Tours Volley Ball : la recette Henno prend forme

Il a fait tomber la veste qu’il abordait lors des premiers matchs de la saison pour un look jean baskets plus décontracté. Une façon pour Hubert Henno, jeune retraité des terrains et nouvel entraîneur du club tourangeau, d’être plus à l’aise pour vivre le match. Quelques gestes trahissent encore son envie d’être sur le terrain, mais c’est bien sur le bord de celui-ci que le quarantenaire vit désormais les matchs. Pas moins stressant, loin de là.

Tapant dans ses mains, poussant un coup de gueule sur une balle perdue bêtement, se tournant vers l’arbitre pour réclamer une faute adverse… Animé de la même fougue qu’il avait comme joueur, Hubert Henno tient difficilement en place. A l’opposé d’ « Il Professore » Silvano Prandi, l’expérimenté coach de Chaumont, à l’attitude placide devant son banc, le coach tourangeau est proche du terrain, fait les cent pas, et rentre même sur l’aire de jeu pour renvoyer un ballon gênant entre deux points…

L’homme n’a pas perdu sa soif de victoire, grimaçant parfois, haranguant ses joueurs souvent, Hubert Henno prend la mesure de son nouveau job, bien épaulé par le fidèle Thomas Royer, son adjoint qui note tous les éléments du match sur sa tablette mais aussi relayé sur le terrain par le capitaine Nathan Wounembaina ou Nicolas Rossard qui lui a succédé comme libéro et à qui le coach n’hésite pas à prodiguer conseils et analyses. C’est peut-être en cela que réside la recette du succès de coach Henno : une proximité avec le jeu et les joueurs, couplée à une science du volley accumulée au cours de sa riche carrière.

Et après un début de saison difficile (trois défaites lors des trois premiers matchs), le TVB semble trouver petit à petit ses marques et assimiler les méthodes et systèmes de son nouvel entraîneur. Le match de mardi contre Chaumont, trois jours après la victoire encourageante contre Ajaccio, en est un parfait exemple. Un match remporté en trois sets, face à son adversaire le plus rude de ces dernières années, et contre qui le TVB avait chuté 3-0 il y a un mois en ouverture du championnat de Ligue A.

Un mental retrouvé

De quoi envisager de bonne augure la suite de la saison, même si le TVB peut et doit encore faire mieux. Sur ce dernier match, on a ainsi vu les Tourangeaux être encore trop sur courant alternatif, avec des phases de jeu de grande qualité, développant un volley propre comme au premier set (25-22). On les a vus aussi avoir des phases de jeu où ils se sont mis à douter, subissant la pression mise par les joueurs de Chaumont, notamment quand ceux-ci ont élevé leur niveau en fin de deuxième set.  Le gain de ce dernier aux forceps (29-27) a été néanmoins le signe d’un mental retrouvé, ce qui avait péché en début de saison. Le troisième set l’a confirmé. En difficultés une bonne partie du set, les Tourangeaux ont finalement réussi à renverser la tendance grâce notamment à un Maxime Capet servant le feu pour recoller au score (16-18 / 19-18), avant d’enfoncer le clou avec une attitude de guerriers retrouvée (27-25).

Cette attitude, il faudra la garder dans cette saison qui s’annonce longue mais où le TVB se veut gourmand et entend jouer sur tous les tableaux : Championnat, Coupe de France, où ils se retrouvent désormais en demi-finale, mais aussi coupe d’Europe avec la Ligue des Champions qui va arriver rapidement (premier match à Varsovie, le 04 décembre).

Le long de son banc, Hubert Henno n’a pas fini de faire les cent pas. Un apprentissage du haut niveau en tant qu’entraîneur, qui n’est pas d’ordre à faire peur à ce perfectionniste ayant accepté cette mission pour continuer de vivre ces moments justement…

Print Friendly, PDF & Email