A la unePhotos

[En images] Coronavirus : au cœur des services du CHU de Tours

 

Afin d’expliquer la situation au sein de ses services, mais aussi sa gestion de la crise sanitaire liée au covid-19, le CHU de Tours a ouvert les portes de l’hôpital Bretonneau ce mardi 31 mars à un de nos photographes. Mesures de précautions prises, il a pu se rendre au sein d’un service gérant les cas du coronavirus. Reportage en images.

Hôpital Bretonneau – mardi 31 mars 2020. (c) Pascal Montagne

Au premier rang de la chaîne de soins, les ambulanciers ont un rôle essentiel dans la gestion de la crise. Ce sont eux qui amènent les personnes suspectées d’être atteintes par le covid-19. (c) Pascal Montagne

Les ambulanciers amènent les patients vers un premier lieu de l’hôpital où ces derniers sont pris en charge et testés afin de savoir s’ils sont positifs au coronavirus. (c) Pascal Montagne

Personnel de l’hôpital à l’accueil des ambulances. Le CHU peut procéder actuellement à 200 tests par jour. (c) Pascal Montagne

Porte confinée à l’entrée d’un espace réservé aux soins des personnes atteintes du coronavirus. (c) Pascal Montagne

209 personnes ont été admises à l’hôpital de Tours depuis le début de l’épidémie. (c) Pascal Montagne

34 patients se trouvaient en réanimation lundi, dont 30 à Bretonneau et 4 à Trousseau. (c) Pascal Montagne

Soignants se préparant à entrer dans une chambre d’un patient atteint du covid-19. (c) Pascal Montagne

Pour les personnels de l’hôpital, les règlements sanitaires ont été logiquement adaptés et sont scrupuleusement respectés. (c) Pascal Montagne

Afin de limiter le nombre de contacts, chaque personnel se voit attribuer des chambres et patients précis. (c) Pascal Montagne

Le CHU utilise plus de 10 000 masques par jour. Il n’y a pas de risque de pénurie selon la direction qui s’inquiète en revanche du faible stock de tenues de protections les tenues de protection qui pourraient manquer. « On est au bord de la rupture » affirme Marie-Noëlle Gérain-Breuzard, la directrice du CHU. (c) Pascal Montagne

Au total 126 lits sont disponibles en service de médecine pour des patients malades qui n’ont pas besoin de réanimation. Il s’agit notamment des services des maladies infectieuses et de pneumologie. (c) Pascal Montagne

43 lits de réanimation sont mobilisés pour les cas de Covid-19, 18 lits supplémentaires pourraient entrer en service si besoin (61 au total). (c) Pascal Montagne
Print Friendly, PDF & Email