L'actualité Tourangelle à la bonne température
A la uneArticles Sponsorisés

Les créations d’entreprises se portent bien en région Centre-Val de Loire

La création d’entreprises en région Centre-Val de Loire se porte plutôt bien ces dernières années. C’est en tout cas ce que révèlent les indicateurs publiés par l’INSEE.

Selon les derniers chiffres communiqués en ce début avril, si le nombre total d’entreprises créées en un an évolue peu, cela dissimule pourtant une dynamique positive. En effet, cette stagnation au premier regard, est essentiellement dû à un tassement du nombre de nouvelles entreprises individuelles, en grande majorité des micro-entreprises (statut qui a succédé à celui d’auto-entrepreneur en 2014 avec la loi Pinel). En revanche, en ce qui concerne les sociétés, leur augmentation est conséquente avec 4800 créations en 2015 (dernière année de référence), soit près de 1000 de plus qu’en 2014.

Dans le détail, 52% des entreprises régionales créées le sont dans les services, qu’ils soient aux entreprises ou aux particuliers, des secteurs porteurs, réputés non délocalisables, mais au taux de survie moindre que dans d’autres secteurs, signe de la concurrence qui s’y opère.

Des entreprises pérennes

Avec un taux de pérennité de 72,7% au bout de 3 ans, les entreprises immatriculées en 2010 en Centre-Val de Loire ont une survie supérieure de plus d’un point à la moyenne nationale (71,5%). Une tendance qui se confirme après cinq ans d’existence supérieure (taux de 61% en région Centre-Val de Loire contre 60% pour l’ensemble des créations d’entreprises en France).

Cette pérennité se ressent particulièrement dans le secteur industriel où avec un taux de 77 % de survie à 5 ans, les entreprises régionales affichent un taux supérieur de 9 points par rapport à la moyenne nationale. En revanche, moins de cinq sur dix survivent dans l’immobilier (9 points de moins que dans le reste de la France).

L’investissement de départ est un facteur important dans la pérennité des entreprises. En effet, seules 54 % des entreprises créées avec un capital inférieur à 4.000 € sont encore actives cinq ans plus tard contre 75 % de celles ayant un investissement initial supérieur à 80.000 €.

Côté reprises d’entreprises, à noter que celles-ci représentent 13 % des créations et perdurent à 69 % après cinq ans. Enfin, côté emplois, les entreprises pérennes de la région à 5 ans ont créé 1.760 emplois entre 2010 et 2015.

Des micro-entrepreneurs représentant 40% des créations d’entreprises

En 2015, sur les 3755 créations d’entreprises en Indre-et-Loire, 40,3 % étaient des micro-entrepreneurs. Une part en baisse par rapport aux premières années ayant suivi la création du nouveau statut d’auto-entrepreneur (jusqu’à 60% des créations d’entreprises en Indre-et-Loire entre 2010 et 2014) mais qui reste loin devant les autres formes juridiques plus classiques (entreprises individuelles et sociétés).

Un statut qui séduit sans surprise dans les activités de service (limitées à 32 900 euros de chiffre d’affaires annuel contre 82 200 € pour les autres activités) avec près de 69% des créateurs sous ce statut dans les activités de services, qu’elles soient de soutien aux entreprises, dans l’enseignement, l’action sociale, la communication... ou encore l’économie numérique, un domaine où le système du « free-lance » a la côte.

Pour aller plus loin sur le sujet : relire notre article dédié ici

Les micro-entrepreneurs ont en revanche des profils variés : salariés à temps partiel cherchant un complément de revenus, nouveaux entrepreneurs souhaitant tester le marché sans prendre trop de risques, chômeurs, … Des profils variés pour des réussites qui le sont tout autant. En effet, en 2015, seuls 60% des micro-entrepreneurs étaient dits actifs, c’est-à-dire ayant un chiffre d’affaires positif (comprendre non nul). A noter cependant que plus de 98% des entreprises de la région restent encore à ce jour des PME (source : Manageo).

Une reprise qui se confirme depuis fin 2014

Si le statut de micro-entrepreneur stagne, en revanche pour les autres statuts juridiques une reprise se confirme depuis fin 2014. En effet, si la dernière étude complète de l’INSEE porte sur l’année 2015, les études intermédiaires par trimestre montrent quentre 2014 et 2017, le nombre de créations d’entreprises est à la hausse :

Autre bon élément, à l’inverse le nombre de défaillances est en baisse. En région Centre-Val de Loire celui-ci a baissé de 2,8 points entre 2016 et 2017, une baisse concentrée en revanche essentiellement sur 3 départements de la région : l’Indre, l’Indre-et-Loire et le Loiret.

Print Friendly, PDF & Email