PhotoA la uneReportage-Sport

Nuit des Titans : Des coulisses au ring, revivez la soirée en images.

La 13e Nuit des Titans s’est tenue samedi soir au Vinci à Tours. Ce gala de boxe organisé par El Hadj Mekedem et le Lumpini Club est devenu au fil des ans un événement phare de la boxe pieds-poings en France.

A l’occasion de cette édition 2018 qui a attiré près de 2000 spectateurs au Vinci, 37 degrés a pu se glisser au plus près des boxeurs, des vestiaires aux coulisses en passant par leur montée sur le ring. Retour sur cette soirée en trois diaporamas.

Lire aussi le compte-rendu complet de la soirée sur Info Tours

Crédits photos du reportage : Claire Vinson, Laurent Depeigne et Pascal Montagne

Après 13 ans sans combat, El Hadj Mekedem s'est offert un dernier tour de ring pour conclure sa carrière chez lui à Tours, devant ses proches. Retrouvez ses derniers moments avant de monter sur le ring.

Nuit des Titans 2018 El Hadj Mekedem, organisateur de la Nuit des Titans, s'est lancé un défi : remonter sur le ring pour un dernier combat, à 43 ans, afin de terminer sa carrière chez lui, devant ses proches, à Tours. El Hadj, accompagné de ses fidèles, s'échauffe quelques minutes avant de monter sur le ring pour son dernier combat. Derniers conseils. Pascal, le collaborateur d'El Hadj, récapitule les coups à porter, les forces et les faiblesses de l'adversaire. La marche vers le ring. Dans les couloirs du Vinci, le boxeur s'apprête à se retrouver seul, face à l'adversaire. El Hadj arrive sur le ring, la salle acclame le boxeur, le citoyen actif et l'homme de valeurs. La tension monte. Premières secondes de combats et premiers coups, les combattants se mesurent. Quelques premiers coups hésitants, puis El Hadj trouve son rythme. L'adversaire, le Thaïlandais Aekapob, offre une défense valeureuse mais souffre devant le Français qui n'a rien perdu de son talent. Les coups d'El Hadj se font plus puissants, plus assurés. L'issue du combat se dessine. Le Vinci avait fait presque le plein pour ce gala de boxe devenu incontournable mais aussi pour soutenir son champion local dans son dernier challenge sur le ring. Le regard du combattant, à l'affut de la moindre ouverture. Un instant suspendu, où chacun s'observe. Coincé dans les cordes, Aekapob subit, mais ne lâche pas. Le coup fatal arrive au 2e round. Un crochet d'El Hadj touche Aekapob au foie. Ce dernier s'écroule, vaincu par KO. El Hadj exulte. Après 13 ans sans compétition, il achève sa carrière par une victoire qu'il tient à partager avec toute son équipe, ses proches et le public. Plein écran Retour à l'article

43 ans d'un côté. 14 ans de l'autre. Si El Hadj Mekedem a terminé sa carrière samedi soir, La Nuit des Titans est aussi l'occasion de permettre à de jeunes boxeurs tourangeaux de faire leurs premières armes. C'était le cas d'Edouard Merant qui nous a laissé le suivre pendant sa préparation.

Nuit des Titans 2018 19h30, le jeune Edouard Merant, membre du Lumpini Club, se prépare pour un de ses premiers combats. A 14 ans, c'est un jeune talent de la boxe. Son entraîneur lui donne les derniers conseils, appuyant sur l'attitude psychologique qu'il faut avoir pour gagner. La montée des marches vers la grande salle du Vinci où près de 2000 personnes attendent ce premier combat de la soirée. Au même moment, le Maire de Tours, Christophe Bouchet, introduit la soirée accompagné de Daniel Allouche, présentateur légendaire de la boxe en France. Dernier pas vers le ring pour le jeune combattant. Edouard Merant est opposé ce soir-là à un autre jeune boxeur français : Ilyes Galla. Casqués, les jeunes combattants ont peu d'expérience sur le ring, mais déjà une grande combativité. Les coups sont de plus en plus appuyés, l'arbitre vieille au respect des règles ainsi qu'à la sécurité des sportifs. Au premier rang, les invités, tout juste arrivés, sont déjà attentifs, étonnés par la jeunesse des combattants. De nombreux coups, des parades, le combat monte en puissance. Edouard prend rapidement l'avantage sur son adversaire. Touché à la jambe, Ilyes Galla ne peut continuer le combat et est vaincu par Edouard Merant. Déçu, il est aidé de l'arbitre pour revenir vers son entraîneur. Plein écran Retour à l'article

Notre reportage complet sur l'ambiance et les coulisses de cette 13e Nuit des Titans.

Nuit des Titans 2018 La fourmilière. Dans les salles et couloirs du Vinci, les boxeurs s'échauffent les uns à côté des autres. La Française Amel Dehby en plein échauffement. Elle remportera son combat face à la Hollandaise Ilona Wijmans. Derniers conseils, encouragements... Les minutes qui précédent le combat sont l'occasion de moments d'intimité entre les boxeurs et leurs équipes. Ici le boxeur belge Yannick Mertens. Les boxeurs sont choyés par l'entourage. Image traditionnelle en boxe, la serviette sur le visage. Autre geste traditionnel : La pose des bandages. Un rituel qui fait entrer pleinement le sportif dans son match. Casque sur les oreilles, le Français Mohamed Souane se fait à son tour poser les bandages sur les mains. Gants au poings, derniers étirements pour Mohamed Souane. Quelques instants avant de se diriger vers la salle du Vinci, seul dans les couloirs, Zakaria Laaouatni fait le vide et ajuste les gants. Dans l'escalier qui mène à la scène du Vinci, le boxeur tchétchène Sayfullah Khambakhadov croise une "Ring Girl". Derniers instants dans l'ombre pour le boxeur et son équipe avant l'entrée dans la lumière du Vinci. Place au show sur le ring installé sur la scène du Vinci. Devant 2000 spectateurs, les combats s'enchaînent au long de la soirée avec intensité. Après son combat, El Hadj Mekedem qui a revêtu son costume d'organisateur, continue de vivre les combats avec intensité. Plein écran Retour à l'article
Print Friendly, PDF & Email