L'actualité Tourangelle à la bonne température
A la uneReportage-Société

Cirque sans animaux : des militants animalistes déterminés

Depuis des mois, c’est désormais devenu un rituel. A chaque installation d’un cirque traditionnel en Touraine, les militants du collectif « Stop Cirque Animaux 37» opposent une manifestation devant le cirque en question, au moment d’une ou plusieurs représentations.

dsc_0892
dsc_0879

Depuis un an, ce collectif ne cesse ainsi de se faire entendre, que ce soit sur le terrain ou par le biais d’une communication numérique très active. Une stratégie payante à écouter Alexandra Morette, l’une des porte-paroles de ce collectif. « Nous sommes de plus en plus nombreux dans le collectif et on voit également que les mentalités évoluent » explique-t-elle.

Ces mentalités qui évoluent ce sont par exemple les 65 maires de France qui ont interdit sur leur commune la présence de numéros avec animaux. « Un début » pour Alexandra Morette qui aimerait que les maires d’Indre-et-Loire emboîtent le pas. « Nous avons envoyé un dossier à tous les maires d’Indre-et-Loire et nous voulons qu’ils prennent des arrêtés municipaux pour interdire les animaux dans les cirques sur leur commune ».

dsc_0895

Samedi dernier ils étaient donc présents devant le Cirque Pinder installé à Rochepinard et qui tenait les premières représentations de sa tournée 2018. Sur place, une vingtaine de militants, pancartes et slogans en main, les mêmes qu’habituellement dont le traditionnel « Les animaux ne sont pas des clowns ». Et face à eux, les membres du cirque Pinder, recouvrant les slogans précédents de leur jingles et véhicules publicitaires, mais aussi dénonçant le subventionnement de ces associations.

Mais les membres du collectif ne comptent pas s’arrêter là. « Les mentalités évoluent » remarque Alexandra, « l’opinion publique est sensibilisée à cette question ». Une question qui dans la logique de beaucoup de militants animalistes, doit être le point de départ à une logique antispéciste. « Cela permet de sensibiliser les familles au fait que les animaux sont des individus comme les humains », reconnaît notre interlocutrice.

dsc_0877
dsc_0883

Avant cela, pour le collectif « Stop Cirque Animaux 37 », l’année 2018 s’annonce d’ores-et-déjà aussi chargée que 2017, avec en ligne de mire la métropole et la deuxième édition du festival du cirque organisé par la collectivité. Les militants attendent un geste fort des élus métropolitains et une deuxième édition en septembre prochain sans animaux. Le collectif s’était soudé l’an dernier autour de la question de ce festival et ses membres espèrent bien cette année obtenir gain de cause auprès des élus. Réponse en avril, lors du vote formel qui doit se tenir à Tours Métropole sur cette 2e édition du festival du cirque de Tours.

Crédits photos : Pascal Montagne pour 37°