A la unePolitique

[Municipales à Tours] Tout ce que vous devez savoir sur le candidat Thomas Jouhannaud

Les dimanches 15 et 22 mars on vote pour renouveler le conseil municipal de Tours. Sur 37 degrés, on a choisi de vous présenter en détail les candidats en tête de liste pour apprendre à les connaître avant de faire votre choix dans l’isoloir. Voici le portrait de Thomas Jouhannaud.

Fiche technique :

43 ans – Enseignant dans le Secondaire – Tête de liste « Lutte Ouvrière »

CV :

Professeur de Français et de Latin en collège, Thomas Jouhannaud porte la liste « Lutte Ouvrière » (LO) aux élections municipales à Tours pour la première fois. Cette élection n’est pas pour autant sa première. L’homme était déjà en effet candidat en 2014 sur la liste LO, conduite alors par Anne Brunet qui mène désormais la liste de ce parti à Saint-Pierre-des-Corps. Thomas Jouhannaud a également été candidat aux élections législatives sur la 3e circonscription d’Indre-et-Loire en 2017 où il a récolté 0,94% des voix. Objectif pour ces Municipales : dépasser les 1,68% réalisés en 2014 par Lutte Ouvrière.

Le style :

« Idéologue » est un mot qui lui convient bien. Thomas Jouhannaud développe en effet une idée fixe et simple : « défendre les travailleurs ». Pour celui qui milite à LO depuis de nombreuses années, sa candidature est en effet une poursuite des actions sociales. Et celui qui prône la « renaissance d’un grand parti des travailleurs » assume pleinement sa vision de lutte des classes, que « les travailleurs subissent au quotidien » et dénonce le système du capitalisme. « Nous avons une intransigeance aux idées essentielles à nos yeux » dit-il. Sa sémantique est d’ailleurs claire et précise, Thomas Jouhannaud ne parle pas de gauche et ne s’en réclame pas, « on parle à tous les travailleurs, les forces vives de la société » dit-il en opposant à ceux qui « détiennent le pouvoir ».

Ses principales idées :

Sans surprise, Thomas Jouhannaud et Lutte Ouvrière défendent avant tout une vision de la société. « Le monde du travail doit prendre en main les clés de la société » avance Thomas Jouhannaud. Pour ce dernier, une municipalité Lutte Ouvrière serait « les yeux et les oreilles des travailleurs » permettant à une échelle de changer de système sociétal.

Ses points forts :

Parti de contestation, présent dans les luttes sociales, Lutte Ouvrière espère bien que le contexte national lourd depuis un an-et-demi (Gilets Jaunes, Réforme des Retraites) lui soit favorable et lui permette de dépasser le score réalisé en 2014. « Nous défendons le plus grand monde, le camp des travailleurs » martèle Thomas Jouhannaud qui se place dans un opposant frontal à la politique du gouvernement.

Ses points faibles :

Si le parti d’extrême-gauche réussit à chaque élection à constituer des listes, ses scores sont souvent faibles. La faute à une intransigeance justement dans la volonté de porter des grandes idées qui se retranscrit par un programme qui ne traite finalement que peu les enjeux d’une gestion d’une ville. Le candidat LO le sait bien et si pour lui « le vote ne peut pas changer la vie, il permet néanmoins d’exprimer des idées essentielles ».

La question bonus :

Avocat, Lutte Ouvrière, deux listes portés par un rejet de la politique gouvernementale, sur fonds de réforme des retraites. Qui « capitalisera » le plus dessus et fera un meilleur score que l’autre ?

Un degré en plus :

Son site de campagne : https://www.lutte-ouvriere.org/liste/tours

Print Friendly, PDF & Email