Thibault Coulon a-t-il eu des « mots doux » envers le personnel municipal ?

Il y aurait du rififi entre des membres du personnel de la Mairie et l’adjoint au développement économique Thibault Coulon. La Rédaction de 37° s’est procuré un courrier qui met en cause Thibault Coulon suite à la tenue du bureau de vote le soir du 1er tour de l’Election Présidentielle.

« On embauche vraiment du personnel de merde »

Selon ce courrier syndical à destination du maire de Tours, un oubli de Thibault Coulon, alors président du bureau de vote situé à Anatole France, aurait entraîné un quiproquo et un échange de responsabilités qui auraient amené Thibault Coulon à sortir quelques mots doux à l’encontre des fonctionnaires territoriaux. « On embauche vraiment du personnel de merde » se serait exclamé l’adjoint au maire de Tours accuse le syndicat.

Si cette affaire aurait pu en rester au simple échange confidentiel, c’est bien tout le contraire qui s’est passé puisque ces propos auraient été tenus devant plusieurs témoins. C’est pourtant seulement plus de trois semaines après les faits qu’un courrier de plainte est adressé au maire de Tours. Un courrier qui a aussitôt fuité dans les services de l’Hôtel de Ville…

Lettre CFDT Coulon

Interrogé par nos soins, Thibault Coulon affirme « tomber des nues » en apprenant la chose et déclare haut et fort « ne jamais avoir eu des mots pareils. Je n’ai jamais manqué de respect au personnel ». Et l’élu de s’interroger « à qui profite la fuite ? ». Les relations entre certains adjoints dont Thibault Coulon sont en effet parfois (voir souvent) tendues, comme lors de la mise à l’écart de l’adjoint au développement économique il y a an-et-demi. Des tensions renforcées ces derniers mois, entre coups bas et manigances, sur fond de succession au maire de Tours, pressenti pour partir aux Sénatoriales…

Une affaire de plus pour Serge Babary qui va là devoir prendre sa responsabilité de premier magistrat et de patron du groupe de la majorité… mais aussi déméler le vrai du faux l’accusation portée contre son adjoint qui ces dernières semaines avait retrouvé grâce à ses yeux au point d’intégrer le G7, la garde rapprochée du maire. Le maire devra également prendre des sanctions en conséquences…

Ouvrir la galerie photo

DSCF3358Lettre CFDT Coulon