[Cinéma] Regards #16 Rodin et L’amant double

Dans Regards, retrouvez l’avis de Stéphanie Joye sur quelques films à l’affiche dans les cinémas tourangeaux. Histoire de vous donner envie, à votre tour, d’aller passer un moment dans les salles obscures.

Rodin (biopic français)

De Jacques Doillon

Avec Vincent Lindon et Izïa Higelin

Ce film a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2017,

où Vincent Lindon fut nommé dans la catégorie interprète masculin.

 rodin_doc120A_newBB_Cannes.indd

On peut visionner un film vide d’histoire pour communier avec l’introspection d’un personnage. Mais voici une œuvre ennuyeuse, ratée, où la diction de Lindon, rendue inaudible dans une barbe étouffante, a nécessité un sous-titrage pour malentendants …

Certes, Jacques Doillon a l’intelligence de faire vivre la création dans l’instant, l’essence du sujet, le détail, la stricte vérité.

Vincent Lindon est bon élève : précision du geste, puissance dans la matière, regard perçant, envouté, minutieux, rapport au modèle … Il peine tout de même à faire oublier Gérard Depardieu, le Rodin (plus libre) du Camille Claudel de Bruno Nuytten (1988). Il convient donc de se rendre directement au Musée Rodin.

Et si l’essence recrudescente de l’art est montrée sur un temps crucial de la vie du sculpteur : depuis sa collaboration avec son élève Camille Claudel à sa réalisation du controversé Balzac, la – dite controverse est abordée de façon bâclée.

Pire encore, peut-être, la passion des deux amants, elle, n’a aucun relief. Izïa Higelin en Camille apparaît, souriante et vide, pour mieux disparaître. S’il y a là une volonté de ne pas risquer de plagier Camille Claudel habitée par Isabelle Adjani, ce n’est pas tout à l’honneur de Jacques Doillon. Claudel était une ambitieuse, une teigne, une grande artiste. Alors, Rodin en ligne de mire, oui, mais Claudel en platitude figuration, c’est une outrageuse aberration. Autant l’avoir retirée de ce laborieux projet.

Un film à l’affiche aux Cinémas Studio (Toutes les informations utiles sur leur site internet).


L’amant double (Thriller érotique français)

De François Ozon

Avec Marine VacthJérémie RenierJacqueline Bisset, Myriam Boyer

(Tiré d’un polar de Joyce Carol Gates, Lives of the Twins, dont F.Ozon a modifié la fin)

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Ce film a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2017

amant_double
Chloé est une jeune femme torturée. Elle va consulter Paul, un psychanalyste et ils tombent rapidement amoureux. En démarrant leur vie commune, Chloé se rend vite compte que Paul lui cache des vérités sur son identité …

Avec sa filmographie éclectique (Sous le sable, Potiche, Frantz…), François Ozon surprend avec L’amant double, thriller érotique, horrifique, diabolique, polar fantastique à suspens évoluant vers une terreur trash absolument dingue, sorte d’hommage à Roman Polanski.

A la fois hyper esthétique et violent, ce drame psychiatrique joue avec l’adrénaline et l’excitation paroxystiques. Avec deux acteurs au diapason de la performance : la très sombre et inquiétante Marine Vacth (qu’Ozon a révélé dans Jeune et jolie), et le prodigieux Jérémie Renier (acteur fétiche d’Ozon et des Dardenne).

Outre ce face à face (où d’autres faces tardent à se dévoiler puis éclatent), le film place la barre très haute dans ses effets de style. Décors seventies cotoient art contemporain, cadrages serrés, photo étincelante et ambiances en clairs-obscurs.

Ozon réinvente donc un genre, bien rare en France. Sulfureux, pervers et résolument modernes, ses codes s’entremêlent et vrillent pour mieux jouer avec nos nerfs et offrir des rebondissements de plus en plus prenants.

Le réalisateur, lui-même aux multiples facettes, exprime et ose sa propre dichotomie. Brillamment réussi, L’amant double perturbe, secoue l’imaginaire, effraie et donne « La Boule Au Ventre »…

Un film à l’affiche aux Cinémas Studio (Toutes les informations utiles sur leur site internet) et aussi dans les cinémas CGR de l’agglomération (toutes les informations utiles sur leur site internet).

Ouvrir la galerie photo

juin 2017rodin_doc120A_newBB_Cannes.inddamant_double